Logo

Un Yverdon Féminin «new look»

23 août 2017 | Edition N°2065

Football – LNA féminine – Après deux exercices compliqués, la formation de Frédéric Mauron aborde la nouvelle saison avec des ambitions à la hausse.

Du sang neuf dans les rangs d’Yverdon Féminin ! ©Champi-a

Du sang neuf dans les rangs d’Yverdon Féminin !

Yverdon Féminin sauvait presque miraculeusement sa place en LNA, début juin. Un peu plus de deux mois se sont écoulés depuis et, à l’heure de la reprise, la formation dirigée par Frédéric Mauron a passablement évolué.

«Le groupe a changé, puisque seule la moitié du cadre est restée.» L’entraîneur yverdonnois semble convaincu des bienfaits de ce renouvellement : «Les arrivées et la bonne préparation estivale effectuée me font dire que nous sommes meilleurs qu’à pareille époque, il y a douze mois.» Par ailleurs, il compte surfer sur les bases acquises lors du tour de promotion/relégation, «notamment au niveau de l’état d’esprit et de l’organisation défensive», avec le noyau qui a maintenu YF.

En conservant les prometteuses Alison Fallet, Zafirah Nkamo et, surtout, Qendresa Krasniqi (de retour début septembre), Yverdon peut continuer de miser sur la jeunesse. «Ces filles sont devenues de véritables cadres dans l’équipe. En règle générale, et après une période d’adaptation, les jeunes ont montré d’énormes progrès lors de la deuxième partie de la saison dernière.»

 

Déficit d’expérience

 

Pour encadrer cette fougue, Fred Mauron pourra toujours compter sur quelques joueuses expérimentées, à l’image d’Audrey Duclos. «Mais notre manque de vécu reste, à mes yeux, notre principale faiblesse. Nous devons encore apprendre à tuer un match pendant nos temps forts. A l’inverse, notre mentalité, notre enthousiasme et notre constante volonté de nous améliorer sont nos points forts. Nous savons que la saison sera marquée par des hauts et des bas, mais nous y croyons.»

Car l’objectif pour le seul club romand de l’élite est clair : terminer au milieu de classement. «Avec une ligue réduite à huit équipes seulement, le niveau devrait augmenter. Malgré tout, je vois Zurich survoler le championnat et Bâle se positionner en principal outsider. Quant aux six autres formations, elles vont lutter à armes égales. De notre côté, nous avons mûri grâce à la fin de saison passée et nous pouvons compter, cette année, sur une grosse et saine concurrence à l’interne.»

Autre principale nouveauté pour la saison à venir, la disparition de Neunkirch. Auteur du doublé Coupe-championnat lors de l’exercice écoulé, la formation schaffhousoise a été retirée pour des motifs financiers. «Indépendamment du point de vue sportif, je suis très content de ce retrait, car le management du club n’était pas bon. Un club formateur (ndlr : Aarau) va prendre sa place, et je trouve cela positif pour la ligue, explique le coach. Malheureusement, nous n’avons pas pu attirer leurs joueuses qui sont, pour la plupart, parties en Allemagne et en Italie.»

 

Reprise dimanche en Coupe

 

Si les filles championnes de Suisse en titre n’ont pas rejoint le Stade Municipal, d’autres l’ont fait. «Nous avons enregistré l’arrivée d’une dizaine de joueuses, dont cinq de Team Vaud M19. Notre groupe est globalement bouclé, mais nous allons encore tenter de profiter des opportunités qui se présentent. Nous sommes d’ailleurs actuellement en discussion avec une internationale.»

Fred Mauron et ses ouailles lancent officiellement leur saison ce dimanche en Coupe de Suisse, contre le FC Val-de-Ruz (2e inter). «Nous n’avons subi aucune blessure sérieuse durant la préparation. Nous espérons perpétuer notre histoire d’amour avec la Coupe. L’objectif est, bien sûr, de passer ce premier tour. Ensuite, cela dépendra du tirage, mais nous aimerions faire au moins aussi bien que la saison passée (ndlr : demi-finale).»

 

Le contingent

 

Gardiennes : Ophélie Bourgeois (YF2), Sarah Brechet (Pied-du-Jura), Laura Droz, Estelle Zurkinden.

Défenseuses : Elodie Anaheim (Team Vaud M19), Anaïs Apostolov (YB M19), Audrey Duclos, Shalini Krisnan (Canada), Joanna Loureiro, Mara Loureiro, Zafirah Nkamo, Mirjana Pajovic, Nathalia Spaelti (Team Vaud M19), Morena Tamburini, Line Thomann (Vuisternens-Mézières), Debo Teixera, Melissa Wütrich (Team Vaud M19).

Milieux : Alison Fallet, Lirjeta Maxhuni (Xamax), Julie Müller (Team Vaud M19), Audrey Riat, Léna Schneuwly (Courgevaux), Mathilde Staffoni (Team Vaud M19).

Attaquantes : Tanja Bodenmann, Camille Dias (YF2), Lori Fallet, Qendresa Krasniqi, Chloé Nicaty, Lucie Piller, Lauryn Van Dooren (Australie), Dilan Imrak.

Entraîneur : Frédéric Mauron.

Départs : Sandrine Beaud (Vuisternens-Mézières), Lucie Benoît (arrêt), Thaïs Hurni (YB), Vero Maglia (arrêt), Carolyn Mallaun (arrêt), Debo Mathey (Pied-du-Jura), Majorie Michel (arrêt), Cristel Miocevic (prêt de 6 mois à Renens), Caroline Monin (arrêt), Camille Monti (arrêt), Andrea Rudan (arrêt), Charlotte Schmoutz (arrêt), Audrey Wuichet (arrêt).

Enregistrer

Enregistrer

Chris Geiger