Logo

Yverdon roi du derby cantonal

12 novembre 2019 | Edition N°2622

Les Yverdonnois ont confirmé leur bonne forme du moment en venant à bout du néo-promu Lausanne (5-3), samedi à l’occasion du premier duel vaudois au plus haut niveau. Dimanche, ils ont partagé l’enjeu avec Saint-Gall (4-4).

«Il s’agissait du match qu’on ne voulait absolument pas perdre, même si on savait nos adversaires redoutables», lançait Christophe Debétaz, satisfait après la victoire des siens face à Lausanne. Si la rencontre de samedi revêtait un intérêt particulier, c’est qu’une confrontation entre deux formations vaudoises n’était encore jamais arrivée en LNA. Il y a quelques années encore, les deux clubs s’étaient même associés, mais cela n’a pas duré. De quoi alimenter la rivalité. Les Yverdonnois avaient donc à cœur de montrer qu’ils étaient la meilleure équipe du canton.

Comeback gagnant de Fröhlich

Pour cette rencontre si particulière, Yverdon a proposé une composition inédite. Pour la première fois de la saison, il a pu compter sur Martina Repiska. La Slovaque, actuelle matricule 85 au classement mondial en simple dames, s’est toutefois inclinée à deux reprises et n’a pas autant pesé qu’espéré.

Les supporters ont aussi pu assister au retour de Jan Fröhlich, titulaire d’une licence + qui lui permet d’épauler son ancienne équipe occasionnellement. «C’est comme si je n’étais jamais parti. Cette équipe m’a manqué», reconnaissait celui qui s’est imposé aisément lors de son simple et qui a prouvé que ses soucis de genou ne sont plus que de l’histoire ancienne.

Les badistes d’Yverdon ont affiché de belles qualités, samedi. Christophe Debétaz a une nouvelle fois fait parler sa combativité qui le caractérise tant. Il s’est sorti d’une situation bien compromise associé à Zvonimir Durkinjak en double, et a ainsi apporté un point décisif à son équipe. Anthony Dumartheray s’est, lui aussi, montré impérial contre des jeunes joueurs qu’il côtoie régulièrement en tant que coach. «Je n’étais pas particulièrement stressé. Je suis entré sur le terrain en tant que joueur et pas comme entraîneur», commentait-il, heureux tant de sa performance personnelle que de celle de ses coéquipiers.

Dimanche, les Nord-Vaudois accueillaient Saint-Gall. Au terme d’une partie avec des duels aussi spectaculaires qu’indécis, les deux formations ont assez logiquement partagé l’enjeu 4-4 et ont ramené chacun deux unités dans leur besace.

 

Lausanne – Yverdon 3-5 

Simples hommes: Dolan – Durkinjak 7-11 6-11 9-11; Freysinger – Fröhlich 7-11 7-11 7-11; D. Orteu – Dumartheray 9-11 9-11 11-6 5-11. Simple dames: Zetchiri – Repiska 13-11 11-7 11-7. Doubles hommes: Y. Orteu/Szydlowski – Dumartheray/Nottingham 9-11 3-11 3-11; Pham/Dolan – Debétaz/Durkinjak 11-7 11-7 10-12 7-11 6-11. Double dames: Pelupessy/Zetchiri – M.Golay/Repiska 11-5 11-5 11-8.

 

Yverdon – Saint-Gall 6-2 

Simples hommes: Durkinjak – Diaz 11-6 11-8 4-11 6-11 11-7; Dumartheray – Harzenmoser 11-6 11-5 11-6; Debétaz – Matiatos 11-2 11-3 11-1. Simple dames: Repiska – Stadelmann 12-14 11-6 4-11 6-11. Doubles hommes: Dumartheray/Nottingham – Diaz/Baariq 11-5 9-11 9-11 15-14 11-13; Debétaz/Durkinjak – Heiniger/Harzenmoser 11-6 11-6 12-10. Double dames: S. Golay/Repiska – Müller/Stadelmann 6-11 8-11 7-11. Double mixte: Franconville/Nottingham – Müller/Baariq 9-11 11-5 6-11 11-3 9-11.

Florian Charlet