Logo
Yverdon Sport est tombé sous les applaudissements
Kevin Martin a réalisé deux parades miracles en première mi-temps. © Gabriel Lado

Yverdon Sport est tombé sous les applaudissements

21 avril 2022

L’aventure d’Yverdon Sport en Coupe de Suisse s’est terminée en demi-finales, ce soir, devant 4500 spectateurs au Stade municipal. Les assauts de Saint-Gall, battu qu’une seule fois en 2022, ont fini par faire tomber YS, malgré un Kevin Martin plusieurs fois héroïque dans ses buts.

Gotham. C’est ainsi que la jeunesse yverdonnoise a pris l’habitude de nommer Yverdon. Et c’est avec un « Ici c’est Gotham » que les supporters d’YS ont accueilli Saint-Gall, ce soir, au Stade municipal. Une manière d’annoncer haut et fort qu’Yverdon allait batailler ferme pour défendre sa cité, malgré la délégation de plus d’un millier de fans adverses qui ont fait monter la température tout au long de la rencontre.

D’aucuns se souviendront que les villes d’Yverdon et de Gotham ont d’ailleurs été officiellement jumelées en 2014 (pour le début d’une exposition de la Maison d’Ailleurs), en présence de Bruce Wayne lui-même.

Kevin « Batman » Martin

Pas certain qu’il soit lui aussi milliardaire, mais jeudi, c’est Kevin Martin qui a revêtu le masque et la cape de Batman dès la 25e, pour défendre ses couleurs. Affûté et rapide comme une chauve-souris pour changer d’appuis, le gardien d’YS s’est fait l’auteur d’une parade réflexe extraordinaire, alors que la trajectoire de la frappe de Jordi Quintilla, maître à jouer saint-gallois, a été déviée bien involontairement par Sead Hajrovic. Une intervention qui a soulevé la foule du Stade municipal.

YS avait lancé sa première véritable escarmouche deux minutes plus tôt, quand Anthony Sauthier a hérité d’un ballon au deuxième poteau. L’ancien capitaine de Servette a préféré tenter de redonner le ballon plutôt que de prendre sa chance. Dommage.

Et c’est encore Kevin Martin qui a enfilé le costume du Batman à la 45e, en effectuant un arrêt du visage sur un envoi à bout portant de Kwadwo Duah. Enorme Kevin Martin!

Les Yverdonnois ont néanmoins perdu deux hommes dans la bataille, en première mi-temps. Le piston Ninte, touché dès les premières minutes et remplacé par Breston Malula – ce qui a décalé Anthony Sauthier sur le couloir – et Sead Hajrovic à la pause, lui qui avait notamment réalisé une intervention salvatrice quelques instants plus tôt.

Saint-Gall appuie sur le champignon

Déjà privé de William Le Pogam, qui s’est blessé à une cheville lundi contre Schaffhouse et dont la saison pourrait bien être terminée, YS a peut-être manqué de cartouches en défense. Tout du moins, le fort de Gotham a fini par céder en début de deuxième période. D’abord sur une percée saint-galloise sur son flanc droit. Le centre de Kwadwo Duah a été propulsé en deux temps, avec l’aide d’un rebond sur le poteau, par Jérémy Guillemenot dans les filets nord-vaudois. L’attaquant de Saint-Gall avait réussi à se libérer du marquage d’Anthony Sauthier en se faufilant au second poteau.

Dans l’enchaînement, Patrick Sutter a frappé sur la latte, puis Jordi Quintilla a inscrit le 2-0 à la 60e, d’un coup-franc enroulé de sa patte gauche.

Mené de deux longueurs, YS avait alors besoin d’un exploit, d’un but, pour rallumer la flamme. Uli Forte a en tout cas fait rapidement ses changements, afin de tenter d’amener une nouvelle impulsion à son équipe, qui a beaucoup défendu en début de match.

Eleouet, puis Lusuena sont chacun pas passés très loin d’inscrire ce goal qui aurait pu tout changé, mais leur tentatives n’ont pas atteint le cadre.

Un parcours mémorable

Yverdon Sport est tombé sur plus fort, cette fois, et il n’a pas vraiment eu sa chance de s’imposer. Ou alors peut-être n’a-t-il pas été capable de se transcender une troisième fois. Ça aurait été beaucoup demandé, c’est vrai. L’équipe devra néanmoins conserver à l’esprit son magnifique parcours en Coupe de Suisse, qui lui a permis de renverser Zurich – qui va finir champion – et de remporter le derby vaudois contre Lausanne-Sport. Des épopées dont on parlera encore longtemps dans la Cité thermale.

Le Stade municipal rénové pour le retour en Challenge League a aussi permis au public yverdonnois de vivre de superbes soirées de foot cette saison, avec des affluences de 2700 spectateurs contre le LS, et même 4500 ce soir. Le tout, dans une magnifique ambiance, qui doit redonner goût au public de venir au match nombreux en championnat aussi. Le peuple de Gotham a fait la fête à son équipe. Vivement la prochaine!

 

Yverdon Sport – Saint-Gall 0-2 (0-0)

Buts: 54e Guillemenot 0-1; 60e Quintilla 0-2.

Yverdon: Martin; Sauthier, Hajrovic (46e Eleouet), Rodrigues; Ninte (11e Malula), Silva, Zock (61e Lusuena), Gétaz; Fargues (71e Kabacalman); Beleck (61e Beyer), Koné. Entraîneur: Uli Forte.

St-Gall: Watkowiak; Sutter, Stergiou, Maglica, Schmidt (86e Cabral); Quintilla, Görtler, Ruiz (74e Fazliji); Vonmoos, Duah (86e Schubert), Guillemenot (74e Toma). Entraîneur: Peter Zeidler.

Notes: Stade municipal, 4500 spectateurs. Arbitrage de Lukas Fähndrich, qui avertit Schmidt (29e, jeu dur), Fargues (51e, jeu dur), Lusuena (67e, jeu dur), Gétaz (70e, réclamations), Schubert (89e, jeu dur). 57e, tir sur la latte de Patrick Sutter. Coup d’envoi donné par Dominique Blanc, président de l’ASF.

Manuel Gremion