Logo

Yverdon Sport réagit avec sérieux

5 septembre 2016 | Edition N°1821

Football – 1re ligue – Auteurs d’une prestation solide et vainqueurs 3-1 face à une équipe en verve aux 3 Sapins, les hommes de Philippe Perret reviennent aux avant-postes.

Alex Gauthier surgit au premier poteau sur un centre venu de la droite, des pieds d’Arthur Deschenaux, pour inscrire le 2-0 au nez et à la barbe des Challensois Jonathan Roder (à g.) et Léo Richard. ©Champi

Alex Gauthier surgit au premier poteau sur un centre venu de la droite, des pieds d’Arthur Deschenaux, pour inscrire le 2-0 au nez et à la barbe des Challensois Jonathan Roder (à g.) et Léo Richard.

Les doutes générés par la claque reçue une semaine plus tôt contre Stade-Lausanne se sont dissipés aux 3 Sapins. Pour son troisième derby vaudois consécutif, Yverdon Sport s’est imposé 3-1 face à un Echallens en verve, qui avait remporté trois de ses quatre première sorties.

Le succès de l’équipe de Philippe Perret, conjugué aux défaites surprises du SLO contre La Sarraz et de Lancy face à Vevey, permet aux Yverdonnois de revenir à la hauteur de la tête du classement. Mais l’essentiel était ailleurs, samedi. Dans la qualité de la prestation surtout.

YS n’a pas été brillant, mais il a évolué avec beaucoup de sérieux. Il a même connu une quinzaine de très bonnes minutes, en début de rencontre, lorsqu’il a marqué deux fois. Challandes a ouvert le score de la tête sur un corner, le copier-coller de son but contre Stade Lausanne une semaine plus tôt (14e). Dans l’enchaînement, Ruchat et Deschenaux ont combiné en contre-attaque. Le dernier venu est parvenu, au bout de son déboulé, à servir Gauthier, dont le jaillissement a cloué la défense challensoise sur place. Le départ rêvé pour les visiteurs.

Mais si Gauthier marque souvent, Echallens compte sur un homme qui marque deux fois plus, en ce début de saison (neuf pions en cinq matches !). L’intenable El Allaoui a matérialisé la réaction de la formation du Gros-de-Vaud. Deux minutes après une tête sur le poteau de Bersier (22e) -une action qui aurait dû servir d’alerte-, les locaux ont égalisé grâce à leur machine à buts.

Un contrôle de la poitrine et une frappe plus tard, et l’ex-attaquant d’YS permettait à Echallens de se relancer. Alors, YS a été plutôt brouillon jusqu’à la pause, même si on doit signaler une tête de Rossé, détournée par Richard, qui avait le poids du 3-1. «C’est souvent ainsi dans le foot. L’équipe qui mène 2-0 se relâche, relevait Arthur Deschenaux, le nouvel ailier yverdonnois. On a souffert jusqu’à la mi-temps.» Puis alors qu’une deuxième période d’enfer s’annonçait, les Nord-Vaudois ont évolué avec beaucoup d’application et de sérénité. A tel point qu’Echallens n’a jamais eu l’opportunité de revenir à 2-2.

Au contraire, Rossé (72e, tête sur le poteau) et Challandes (75e, tir trop croisé) sont passés près de classer l’affaire. Il a fallu attendre un ultime débordement de Deschenaux, un centre et une conclusion parfaite de Hill pour sceller la marque à 3-1 (82e) . De quoi ravir le passeur arrivé de Fribourg. «Après deux ou trois semaines sans jouer, ça a été difficile physiquement, a souligné celui qui s’est fait l’auteur de deux assistances pour sa première avec YS. J’ai été super bien accueilli, alors il n’était pas difficile de m’intégrer.»

Arthur Deschenaux avait été contacté par le club de la Cité thermale durant l’été. Il avait préféré rester au FCF, avant de changer d’avis. «Après quatre ans passés à Fribourg, je ne m’y sentais plus à l’aise. Ce n’était plus comme avant, a-t-il éclairé. Alors j’ai rappelé Yverdon pour savoir s’il y avait encore de la place pour moi…» Pour le plus grand plaisir d’YS, qui a trouvé un nouvel atout aux caractéristiques qu’il n’avait pas encore.

Echallens Région – Yverdon Sport 1-3 (1-2)

Buts : 14e Challandes 0-1 ; 18e Gauhtier 0-2 ; 24e El Allaoui 1-2 ; 82e Hill 1-3.

Echallens : Richard ; Debluë, Amougou, Veuthey, Chevalley ; Roder (45+3 Samandjeu), Germanier ; Réaut, Ziegler (88e Djalo), Bersier (74e Ahamada); El Allaoui. Entraîneur : Stéphan Cornu.

Yverdon : Zwahlen ; Reis, Rossé, De Pierro, Cazzaniga (65e Bamélé, 78e Hill); Chappuis, Gudit ; Deschenaux, Ruchat (71e Schertenleib), Challandes ; Gauthier. Entraîneur : Philippe Perret.

Notes : Les 3 Sapins, 350 spectateurs. Arbitrage de Mehmed Ljatifi, qui avertit Cazzaniga (21e), Ziegler (28e), Réaut (33e), Deschenaux (66e) et Gudit (73e), tous pour jeu dur. Roder, Cazzaniga et Bamélé sont sortis sur blessure.

Enregistrer

Manuel Gremion