Logo

Yverdon Sport repart avec de nouvelles intentions

26 juin 2019 | Edition N°2526

Promotion League: Anthony Braizat veut voir son équipe mieux maîtriser les matches et le ballon.

La température approchait déjà les 30 degrés, lundi, à la reprise des entraînements d’Yverdon Sport. Pas de quoi inquiéter le moins du monde Anthony Braizat, aussi impatient que ravi de retrouver les terrains après une courte pause. «C’est un plaisir de venir faire mon métier, qui est une passion. Une passion que je dois transmettre au quotidien», lance l’entraîneur, qui a déjà élaboré son plan et les pistes à travailler pour le championnat à venir. «On doit mieux maîtriser le jeu, avoir la possession, et moins devenir une équipe de contre-attaques, car on a rencontré des difficultés quand nos adversaires, par exemple après avoir ouvert la marque, ont joué avec un bloc bas.» Et il le sait pertinemment, sa troupe sera bien plus souvent attendue que l’inverse.

YS, qui s’appuyait sur la meilleure défense de la division la saison passée, pourra toujours compter sur une base arrière de top niveau, encore renforcée. «Et on essaie de recruter de façon à progresser dans ce jeu avec le ballon», ajoute le technicien, pensant notamment à l’arrivée d’Ali Kabacalman dans l’entrejeu, profil qui doit apporter plus de qualité technique que ne le faisait Bertrand Ndzomo (ce dernier a retrouvé de l’embauche à Morges, en 2e inter). Le retour de blessure de Bruno Caslei, qui a repris lundi après huit mois d’absence, constitue également une excellente nouvelle lorsqu’on parle de possession.

Car Anthony Braizat l’assure, «contrairement à ce qu’on a pu penser en voyant l’équipe évoluer l’an dernier, je suis un entraîneur à vocation offensive». Tout est question d’équilibre. Pour cela, il va demander à ses joueurs plus de lâcher-prise et de créativité en phase offensive. «On ne veut pas dépendre que d’un seul homme, mais avoir plusieurs solutions.»

Marque devient aussi assistant

Outre le remplacement de Marcos Carballo par Marc Vetroff comme assistant, Anthony Braizat pourra compter sur un second adjoint, François Marque, qui reste par ailleurs toujours joueur. «Oui, c’est particulier comme configuration, reconnaît le coach principal. Mais François est un joueur à qui j’avais donné le brassard et qui était déjà proche de moi par le passé.» L’ancien arrière du FC Bâle bénéficie à présent d’un statut officiel et participera plus intensément aux décisions du staff.

Des matches amicaux corsés

Fidèles à ses préceptes, Anthony Braizat souhaite encore et toujours «avancer et faire mieux que la saison précédente». Pour cela, il faudra terminer 1er et promu. En ce sens, le programme de préparation est à la hauteur des ambitions du club, avec un premier match qui devrait avoir lieu mardi prochain contre Xamax. Ensuite, YS jouera notamment contre les formations françaises de Sochaux, Villefranche et Grenoble. «Affronter des équipes d’un tel calibre nous obligera à trouver des solutions, notamment pour se sortir de la pression adverse, estime l’entraîneur. C’est aussi plus attrayant pour les joueurs.» Et de prévenir: «Face aux formations françaises, on va se faire rentrer dedans. Ce sera bien de confronter mes hommes à une telle intensité dans les duels.» De quoi arriver à la reprise du championnat avec du rythme dans les jambes.

 

 

Ali Kabacalman et trois autres renforts annoncés

Yverdon Sport a organisé une soirée de tests, il y a un mois, fréquentée par de nombreux joueurs de tous les horizons. Un entraînement auquel un certain Julien Faubert, attaquant français de 35 ans passé brièvement par le Real Madrid en 2009, a pris part…

La séance a permis aux dirigeants yverdonnois de voir à l’œuvre des candidats potentiels à un poste au sein de l’effectif, dont trois ont été retenus. Il s’agit du latéral gauche français Belly Vumbi (23 ans), qui a passé la dernière saison à Virton, en Belgique, ainsi que des attaquants Marculino Ninte (Portugal et Guinée-Bissau, 21 ans), passé notamment par l’Italie, et Jules Haabo (Guyane française, 22 ans).

Un autres renfort était présent lundi soir, au stade municipal, pour l’entame de la préparation: le demi lausannois Ali Kabacalman (23 ans), dont le dernier club était Rapperswil.

L’imposant centre-avant français Jordan Gele (26 ans), qui a disputé six matches en Challenge League avec Winterthour en début de saison passée, avant de se blesser, était à l’essai, mais n’a finalement pas été retenu.

«On a décidé de rajeunir les cadres en enrôlant des jeunes qui ont faim», explique le président Mario Di Pietrantonio, qui ajoute qu’avec déjà neuf éléments non formés en Suisse dans le contingent (au maximum cinq peuvent être sur le terrain en même temps), il ne devrait plus y avoir d’arrivée de joueurs étrangers.

Les quatre recrues s’ajoutent aux engagements de Mustafa Sejmenovic, Franck Nioby et Fabio Morelli déjà annoncé plus tôt. Le contingent est pratiquement bouclé.

Manuel Gremion