Logo
Joyeux 70e anniversaire Bouillon !
©Michel Duperrex

Joyeux 70e anniversaire Bouillon !

7 février 2017 | Edition N°1929

Yverdon-les-Bains – La rédaction de La Région Nord vaudois fête aujourd’hui les 70 printemps de son chroniqueur originaire de la Vallée. On en a profité pour voir comment ce septuagénaire hyper actif se voit avancer.

Toute la rédaction de La Région Nord vaudois s’est retrouvée autour de Bouillon et d’un gâteau pour fêter dignement les septante ans du trublion. ©Michel Duperrex

Toute la rédaction de La Région Nord vaudois s’est retrouvée autour de Bouillon et d’un gâteau pour fêter dignement les septante ans du trublion.

Bouillon, c’est d’abord une voix. Son timbre et son accent l’annoncent, partout où il va. Cela n’a pas fait exception au moment de le recevoir à la rédaction pour son 70e anniversaire, qu’il fête dignement aujourd’hui. Avant que sa grande carcasse ne pénètre dans les locaux du journal, on l’entend déjà, en train de batailler avec la dernière rangée d’escaliers. Une fois arrivé, son sourire et sa bonne humeur deviennent contagieux. Comme d’habitude, en fait. «J’ai quand même amené deux flacons !», annonce-t-il, triomphal, avant de découvrir son gâteau d’anniversaire.

Tout le monde connaît le riche parcours du fondateur du FC Thierrens et de sa célèbre revue. Au moment d’évoquer l’avenir avec le jubilaire, le ton se fait un poil plus sérieux. Alors qu’il admet que les raideurs se déplacent avec l’âge, Bouillon nous rassure sur son état physique en reconnaissant que quelques pilules ont investi son quotidien matinal. «Pour la suite, je me dis que ce ne sera que du bonus, détaille celui qui habite Grandvaux. Je me dis que j’ai touché à tout, que j’ai connu plein d’émotions différentes et que maintenant j’espère que ce ne sera que du bonus. Parce que jusqu’à maintenant, les anniversaires, on les fête un peu comme ça, sans trop y penser, comme un passage. Mais là, ça m’a vraiment un peu brusqué.»

Malgré ses 70 ans, l’humoriste Bouillon a conservé son âme d’enfant. ©Michel Duperrex

Malgré ses 70 ans, l’humoriste Bouillon a conservé son âme d’enfant.

Pour rester jeune dans la tête, Denis Meylan, alias Bouillon, a sa recette. «Mon énorme chance réside dans le fait que j’ai encore des activités qui me mettent en contact avec des gens bien plus jeunes que moi. Je crois que cette ambiance fait toute la différence. Par contre, le chiffre 70, ça me marque. Quand je vais aux réunions des contemporains, à la Vallée, ça me tue. On fait des virées en autocar… Moi j’ai encore envie de dormir dans des trappes, je m’en fous de ne pas me doucher, j’aime l’aventure. J’ai toujours été ainsi et je crois que c’est ce qui me maintient.»