Logo

Bernois maîtres en terre yverdonnoise

23 août 2016 | Edition N°1812

Handball – Wacker Thoune, vice-champion national en titre, s’est imposé au nez et à la barbe des Français de Nancy, dimanche passé, en finale de la Lovats Cup.

La traditionnelle photo des vainqueurs. Cette fois, c’est à Wacker Thoune de poser pour la postérité, sur le sol de la salle des Isles. ©Champi

La traditionnelle photo des vainqueurs. Cette fois, c’est à Wacker Thoune de poser pour la postérité, sur le sol de la salle des Isles.

Décidément, l’air de la Cité thermale réussit pleinement aux Bernois du Wacker Thoune qui, pour leur deuxième participation à la Lovats International Cup après 2014, ont remporté leur deuxième trophée. Un carton plein acquis, cette année, au terme de quatre rencontres bien maîtrisées, dont une prestation solide en finale face aux Français de Grand Nancy, eux aussi présents pour la deuxième fois à Yverdon-les-Bains.

Un succès qui a bien évidemment ravi l’entraîneur thounois Martin Rubin : «Ce tournoi est une super préparation pour la prochaine reprise du championnat. Nous avons eu une semaine d’entraînement très intensive, car axée sur le physique avant tout, et nos quatre matches ont été compliqués. Nous voulons revenir jouer lors de la Lovats Cup, car elle est toujours bien organisée.»

Un accueil et une organisation appréciés par l’ensemble des formations, comme l’a confirmé Michael Hottinger, l’actuel responsable de l’événement : «Nous pouvons tirer un bilan positif sur ce plan-là. Les équipes aiment, en plus, la formule du tournoi (réd : avec des matches de poules le samedi et le dimanche matin, puis les finales dans l’après-midi de la deuxième journée). Et, cette année, les rencontres ont été spécialement équilibrées et disputées, car les engagés ont présenté un style de jeu plus rapide et moins physique qu’en 2015, donc plus attractif aussi pour les spectateurs.»

Les handballeurs yverdonnois (ici Clément Loichot en jaune) ont réalisé des performances convaincantes, lors de la 5e édition de la Lovats International Cup. Ils n’ont, par exemple, été battus que 25-23, dimanche matin en poule, par les futurs finalistes de Nancy. ©Champi

Les handballeurs yverdonnois (ici Clément Loichot en jaune) ont réalisé des performances convaincantes, lors de la 5e édition de la Lovats International Cup. Ils n’ont, par exemple, été battus que 25-23, dimanche matin en poule, par les futurs finalistes de Nancy.

Et Michael Hottinger de poursuivre : «En revanche j’aurais aimé voir une affluence plus grande dans les gradins, preuve que le handball reste encore marginal de ce côté-ci de la Sarine. Et puis la relative déception sportive est venue des Finlandais de Riihimäen Cocks, des habitués de notre tournoi, qui se sont vus vainqueurs avant même leur arrivée, mais qui ont dû déchanter avec leur 6e place finale.»

Pour l’US Yverdon, encore et toujours le petit Poucet d’un plateau très relevé, les satisfactions l’ont emporté sur les résultats : «Cela a été notre meilleur des cinq tournois disputés jusqu’ici. A titre d’exemple, nous nous sommes inclinés d’un rien contre les finalistes de Nancy.» L’entraîneur Zoltan Majeri ne boudait pas son plaisir au vu du jeu présenté par ses hommes tout au long du week-end. Avec une équipe remaniée (après les départs actés d’Olivier Botetshi, Cyril Steffen et Maxime Bardet), les joueurs du cru ont, eux aussi, préparé dans des conditions optimales l’exigeant championnat de 1re ligue qui s’annonce. Un optimisme que partageait le joueur de l’équipe-fanion, Guénolé Théault : «Malgré les défaites, nous avons bien joué tout du long. Cela augure d’un exercice encore meilleur que le précédent.»

Résultats des finales

Finale 7-8 : Käerjeng (Lux) – Yverdon 27-19

Finale 5-6 : Visé (Bel) – Riihimäen (Fin) 28-26

Finale 3-4 : Kriens-Lucerne – Möhlin 26-25

Finale 1-2 : Thoune – Nancy (Fra) 30-22

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Aurélien Abla