Logo

Leclanché change de couleur

3 avril 2019 | Edition N°2470

Yverdon-les-Bains – Le fabricant de batteries a dévoilé ses nouveaux logo et site web, hier. L’entreprise entend ainsi valoriser son savoir-faire dans le domaine des énergies renouvelables.

Le vert, couleur de la nature, de la chance et de l’équilibre. C’est dans cette tonalité et avec cette attitude que Leclanché entend aborder l’avenir. Si le fabricant de batteries, basé à Yverdon-les-Bains, a déjà entrepris un virage à 180 degrés en révisant son modèle d’affaires en 2014, il souhaite désormais l’afficher aux yeux de tous. C’est pourquoi il a dévoilé, hier, son nouveau logo, qui a perdu son dégradé de rouge au profit d’un dégradé de vert. La société a également levé le voile sur son site web complètement refondu et doté de vidéos et photographies. «Il y a deux raisons derrière ce changement: une volonté de tourner la page de l’ancien Leclanché et une envie de s’inscrire comme acteur principal de l’énergie renouvelable», explique Hubert Angleys, directeur financier, en précisant que le nouveau visuel conserve l’esprit de l’entreprise, qui fête ses 110 ans en 2019. Cette démarche s’inscrit dans la droite ligne du directeur de la société, Anil Srivastava, qui avait confié son désir de renouer un contact avec le public. «Dans la région, presque tout le monde a un proche qui a travaillé pour nous. Mais ce n’est plus le Leclanché qui fabriquait des piles jusqu’à la fin des années 1990 et les gens n’ont pas forcément suivi son évolution», admet Hubert Angleys. Avec un site internet moderne, dynamique, et axé sur des projets concrets, le fabricant fait un pas de plus vers ses futurs clients.

En chiffres

  • 220 personnes travaillent au sein du groupe Leclanché, dont une centaine sur le site d’Yverdon-les-Bains. En 2018, l’entreprise a recruté une cinquantaine de collaborateurs et elle prévoit d’en engager trente de plus en 2019.
  • 15 projets, principalement dans le domaine du stockage d’énergie, ont été réalisés entre 2016 et 2018. Ce qui a permis à Leclanché de multiplier par 2,7 son chiffre d’affaires de 2017 à 2018, pour atteindre 48 millions de francs l’an dernier. Une quinzaine d’autres commandes, dont près de la moitié pour équiper des ferries, devraient être livrées d’ici à 2020.
Christelle Maillard