Logo
885 oppositions pour la décharge des Echatelards
Les conseilléres d'Etat Beatrice Metraux, gauche, et Christelle Luisier Brodard, droite, (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

885 oppositions pour la décharge des Echatelards

18 novembre 2021

Comme attendu, les projets de nouvelles décharges à Grandson et Daillens/Oulens-sous-Echallens ont suscité de très nombreuses oppositions. L’Etat de Vaud prévient qu’il faudra « plusieurs mois » pour les traiter.

A l’issue de la mise à l’enquête publique, la décharge des Echatelards à Grandson a récolté 885 oppositions. Parmi elles figurent deux démarches collectives englobant 929 opposants (dont cinq communes). Pour la Vernette, à cheval entre Daillens et Oulens-sous-Echallens, il y a eu 554 oppositions, dont une collective englobant 667 opposants (dont deux communes).

Dans un communiqué publié jeudi, l’Etat de Vaud explique que les opposants vont désormais être conviés à des séances de conciliation, conformément à la Loi vaudoise sur l’aménagement du territoire. Cette étape durera « plusieurs mois » au vu du nombre d’oppositions.

Ces deux projets avaient été mis une première fois à l’enquête publique entre 2018 et 2019, suscitant alors plus de 2000 oppositions. Face à cette fronde, le canton avait remanié ces projets en promettant, notamment, une baisse des volumes.

De nombreuses voix s’étaient toutefois rapidement levées pour critiquer cette nouvelle mouture qui, selon les opposants, occasionnera toujours autant de nuisances pour les habitants des communes concernées.

Pour essayer de convaincre la population, les conseillères d’Etat en charge du dossier, Christelle Luisier et Béatrice Métraux, avaient organisé fin septembre des séances d’informations.

Ces deux décharges doivent recevoir des matériaux de type D (scories issues des usines d’incinération) et E (terres polluées). Les deux décharges vaudoises de type D, situées à Ollon et Valeyres-sous-Montagny, seront bientôt épuisées. Pour les déchets de type E, le canton ne dispose pas actuellement d’une telle décharge, envoyant ces matériaux sur Fribourg et Berne.

ATS