Logo

A la chasse aux minima

16 janvier 2018 | Edition N°2164

Athlétisme – Une délégation de l’USY s’est rendue à Zurich pour démarrer la saison en salle. Elodie Jakob s’est imposée sur 60m haies.

Reprise réussie pour Aurore Ortlieb et ses camarades. ©Nicolas Verraires

Reprise réussie pour Aurore Ortlieb et ses camarades.

Six athlètes yverdonnois ont démarré leur saison hivernale dans le cadre du Meeting indoor proposé par le LC Zurich, le week-end dernier. Parmi eux, figurait Elodie Jakob. L’heptathlonienne de 24 ans nourrit de grandes ambitions pour cet été avec, en point de mire, les Championnats d’Europe à Berlin. Un objectif logique, mais pas si facile à atteindre, puisqu’il faudra que la Nord-Vaudoise trouve le moyen de gagner au moins 97 points sur son record personnel de 5803 datant de 2015.

En attendant le printemps et cette quête, la championne de Suisse de la discipline multiple a entamé sa saison par une victoire sur 60m haies, en 8’’92. Mais le meilleur «outil» pour faire le point sur son état de forme reste la compétition. Au sortir d’une période de préparation axée sur la musculation, les prochaines semaines d’entraînement devraient permettre à Elodie Jakob de retrouver toute sa fluidité et de repasser sous les 8’’ sur 60m (8’’27 à Zurich).

 

Aurore Ortlieb, c’est oui !

 

Du côté de la relève, la chasse aux minima pour les Championnats de Suisse Jeunesse indoor de Saint-Gall est ouverte. Aurore Ortlieb, pour sa première compétition en M16, a décroché d’entrée une limite. Deux essais lui ont été nécessaires pour franchir 1m50 à la hauteur et, ainsi, obtenir sa qualification. Avec un chrono de 8’’78 sur 60m, elle peut entrevoir un second ticket pour les Nationaux.

Nina Rehacek a, pour sa part, réalisé une belle entame de saison pour sa première participation sur le 60m haies M18. La transition des espaces entre les obstacles (50 centimètres de plus qu’en M16) ne lui a posé aucun souci. Déjà qualifiée pour Saint- Gall au triple saut et à la longueur, l’athlète, auteur d’un temps de 9’’84 samedi passé, s’est rapprochée à vive allure d’une limite sur les haies.

Du côté masculin, Hugo Tièche (M18) et Milos Sismanovic (M16), continuent leur apprentissage. Le premier nommé est venu découvrir le Lauftunnel du Letzigrund sur 60m (8’’19). Adepte du demi-fond, son camarade est venu tester sa vitesse sur 60m (8’’33) ainsi que le 60m haies. Samuel Gasser a, pour sa part, couru le 60m en 7’’92 et franchi 1m65m à la hauteur M20.

Après ce premier test, et en tenant compte des limites déjà réalisées l’été passé, la délégation de l’USY Athlétisme aux Championnats nationaux jeunesse, qui auront lieu à Saint-Gall en février, compte déjà cinq athlètes.

 

L’athlétisme vaudois a besoin d’installations

 

Les problèmes apparus sur la toiture du Centre mondial du cyclisme (CMC), l’été dernier, n’ont pas permis aux athlètes vaudois de s’entraîner dans la salle d’Aigle durant l’automne. «On a tout de même eu l’espoir de pouvoir y retourner dès le début de l’année 2018, une fois les travaux terminés, souligne le chef technique de l’Association cantonale vaudoise d’athlétisme Pierre-André Bettex, sur le site web de l’association. Hélas, la nouvelle est tombée début décembre, le CMC restera fermé jusqu’en avril. Ainsi, le comité de l’ACVA a été contraint d’annuler les Championnats vaudois en salle.»

«Le CMC étant l’une des seules installations permettant l’organisation de compétitions en Suisse romande, le constat est implacable : il manque cruellement de salles dédiées à ce sport de base qu’est l’athlétisme, regrette Nicolas Verraires.

Et l’entraîneur de l’USY de soulever la réflexion : «Yverdon est au centre de la Romandie. Il serait intéressant d’y imaginer un projet d’infrastructure pour l’accueil des compétitions.»

Enregistrer

Enregistrer

Com./Réd.