Logo

Auberson dans la roue des meilleurs

4 décembre 2017 | Edition N°2137

Motocross – La 32e édition du Supercross de Genève a été enlevée par le Français Marvin Musquin. En SX2, le pilote d’Epautheyres Killian Auberson a, lui, obtenu des 3e et 4e rangs lors des finales de vendredi et samedi.

Killian Auberson (en noir) a mis le feu lors de sa victoire en demi-finale. ©Champi

Killian Auberson (en noir) a mis le feu lors de sa victoire en demi-finale.

Killian Auberson s’est battu avec les cadors à Genève. ©Champi

Killian Auberson s’est battu avec les cadors à Genève.

Lancé à la poursuite de son rêve de devenir «Prince de Genève», comme en 2012, Killian Auberson s’est battu avec les meilleurs, le week-end dernier, au Supercross de Genève. La piste de Palexpo a vu le pilote d’Epautheyres terminer 3e de la finale SX2 de la première soirée de courses, puis 4e le lendemain. Pas mal, sachant que le champion de Suisse Inter MX2 de motocross en titre s’est cassé un pouce il y a de cela trois semaines.

«Je n’ai pas pu beaucoup m’entraîner ces dernières semaines et, comme je manquais de roulage, les fins de manche ont été compliquées pour moi», soulignait le crossman de 25 ans. Des difficultés qui ne l’ont pas empêché de rivaliser avec les ténors de sa catégorie : vendredi, il a remporté la demi-finale et, samedi, il a terminé au 2e rang de la manche initiale. «En finale, je suis même parti devant, puis j’ai fatigué. Je suis un peu déçu, dans le sens où j’avais la vitesse pour être devant, mais je n’étais pas en condition pour y rester jusqu’au bout, souligne le pilote KTM. En plus, la piste était plus glissante que la veille, et je me suis senti moins à l’aise.» Au final, il a dû laisser le titre de «Prince de Genève» au Français Thomas Do.

Killian Auberson.

Killian Auberson.

Killian Auberson s’envolera demain pour les Etats-Unis, où il passera environ deux mois. Basé en Californie, où il a ses habitudes, il devrait disputer les six premières courses du championnat américain de supercross et, ainsi, poursuivre sa progression.

Dans la catégorie reine, Marvin Musquin, impérial, a remporté pour la 4e fois le Supercross de Genève. Le Français a, ainsi, égalé le record du nombre de victoires de son rival américain Justin Brayton. Le «Roi de Genève» a ravi les quelque 30 000 spectateurs de Palexpo (sur les deux soirées) en faisant course en tête durant environ 90% du temps.

Le Français Yannis Irsuti (n° 170) et Killian Auberson (aussi en médaillon) sont à la bagarre. ©Champi

Le Français Yannis Irsuti (n° 170) et Killian Auberson (aussi en médaillon) sont à la bagarre.

Les freestylers ont apporté au public sa dose d’adrénaline. Le Néo- Zélandais Levi Sherwood a séduit par son double back-flip sans les mains, en exclusivité européenne, dans une discipline qui a aussi vu Mat Rebeaud effectuer sa part de spectacle.

Enregistrer

Enregistrer

Manuel Gremion