Logo

Bain de foule pour Alain Berset 

5 août 2019 | Edition N°2552

Les autorités ont invité le Conseiller fédéral pour l’allocution du 1er août. Il a des liens anciens et amicaux avec la Ville.

Dominique Suter

La place Pestalozzi a accueilli un hôte de marque lors de la cérémonie de la Fête nationale. Le ministre de l’intérieur Alain Berset était présent bien avant la cérémonie officielle, qui démarrait à 11h25. Il a pu déambuler sur la place, relax, échangeant quelques mots avec les Yverdonnois.

Premier mariage à Yverdon

Après un discours d’introduction prononcé par le syndic Jean-Daniel Carrard, Alain Berset a tenu à rappeler les liens qui l’unissent à la Cité thermale. «On dit qu’il n’y a pas de fumée sans feu. Mais Yverdon-les-Bains est la seule ville de Suisse qui peut démentir ce proverbe! Les brumes de vos bains permettent de soulager les maladies de peau et le stress, justifiant la présence ce jour d’un ministre en charge de la santé. Et figurez-vous que j’ai aussi en charge le service de météorologie. Il se trouve qu’une nouvelle fois, vous avez fait mentir le proverbe, puisque le 14 septembre 2003, vous avez voté pour savoir s’il fallait garder un nuage! Sachez en outre que c’est ici que je me suis marié la première fois lors de l’Expo.02. Un mariage éphémère. Mais je me suis réellement marié trois mois plus tard!» Le Conseiller fédéral a rappelé aussi que, jeune sportif, c’est sur l’anneau d’athlétisme du bord du lac, qu’il en a décousu avec les sportifs de l’USY.

Prêter attention aux autres

Plus sérieusement, Alain Berset s’est réjoui que la Suisse se soit développée dans toute sa diversité, sa complexité, et dans le respect des minorités. «Ce n’est pas sur un pseudo-dialogue autour de positions maximalistes et têtues que notre pays s’est construit. La Suisse se nourrit des compromis que nous façonnons, et non pas des luttes amères qui divisent. C’est essentiel car nous devons constamment répondre à des questions importantes: l’accès aux soins est-il garanti pour tous? Le changement climatique est-il pris suffisamment au sérieux? Quelles solutions existe-t-il qui soient portées par tous et qui soient un bon compromis à la question européenne? Comment garantir une retraite digne à tous, notamment aux mères qui ont travaillé à temps partiel et dont le deuxième pilier est souvent trop petit? Enfin, en faisons-nous assez pour améliorer la conciliation entre famille et travail ou pour l’égalité salariale? Aussi longtemps que nous resterons attentifs aux uns et aux autres et que nous nous engagerons pour notre pays, il restera stable et prospère.»

Au terme de la partie officielle, le ministre nous a accordé quelques minutes au cours desquelles il a tenu à rappeler son attachement à la ville. «Quand on habite Fribourg, on est presque à la maison dans le Nord vaudois. C’est un espace de vie où les gens dépassent sans cesse les frontières cantonales. J’ai de très beaux souvenirs ici. Yverdon-les-Bains est une ville dynamique, une ville d’innovation. Je pense aux Numerik Games, je pense à la Grande Cariçaie, fruit d’un important travail entre plusieurs cantons. Mais il y a aussi le gymnase intercantonal, l’hôpital… Actuellement, la Suisse a déposé huit projets qui mériteraient de figurer au patrimoine immatériel de l’UNESCO. Il y a déjà la Fête des vignerons et notre savoir-faire en matière de gestion des risques d’avalanches qui y sont inscrites. Et parmi les traditions qui méritent encore d’être reconnues figurent la culture de l’horlogerie et de la mécanique d’art. C’est un savoir-faire très important, présent dans tout l’arc jurassien. C’est un bel exemple d’union entre l’économie et la culture.»

Plaidoyer pour la planète

Autre invité à cette cérémonie Raphaël Domjan, initiateur et chef d’expédition de Planet Solar, a pu prendre la parole. Il a effectué le premier tour du monde en catamaran alimenté par la seule énergie solaire. Il a tenu à rappeler l’urgence qu’il y avait à investir dans la recherche énergétique et le solaire en particulier.

Avant que la population ne se rende à la plage où de nombreuses animations étaient prévues avec un feu d’artifice en apothéose, les autorités ont offert un apéritif sur la place Pestalozzi.

Dominique Suter