Logo

Baisser de rideau pour la GT 40 de Sbarro

8 mars 2018 | Edition N°2201

Le constructeur grandsonnois Franco Sbarro présente, dès aujourd’hui et jusqu’au 18 mars prochain au Salon de l’auto de Genève, son dernier véhicule inspiré de la voiture lancée en 1964 par Ford.

Franco Sbarro est un habitué du Salon de l’auto de Genève, c’est le moins que l’on puisse dire. Depuis 1973, il tient un stand au milieu de ceux des marques historiques de l’industrie automobile.

Modeste, Sbarro préfère mettre en avant le travail des étudiants et des enseignants de l’école Espera, qu’il a créée il y a plus de 20 ans. «Le Salon est une juste récompense pour eux. C’est la seule école présente ici», souligne leur mentor, entre deux discussions avec ses admirateurs et ses amis venus le saluer mardi dernier.

La première phrase de l’affichette placée en dessous de sa Sbarro Replica GT 40 – présentée cette année à Genève – éveille immédiatement notre curiosité. «Pour cette dernière réalisation, j’ai choisi des solutions avancées de mon expérience des courses», peut-on lire avec surprise.

«C’est le dernier modèle de ce genre-là que je construis», confirme le Grandsonnois. La Ford GT 40, née en 1964, a été une source d’inspiration pour Franco Sbarro depuis le début de son lancement. «Elle se prête plutôt aux circuits. Le modèle que je présente ici dispose de 550 chevaux et pèse environ 1000 kg», précise celui qui a choisi d’exposer sur son stand trois créations personnelles ainsi que deux véhicules réalisés par l’école Espera.

«Les étudiants devaient travailler sur le thème des Grands Prix des années 1960, révèle Anthony Weck, qui enseigne depuis douze ans à l’école située à Montbéliard, en France. Le modèle Rush reflète le passé, alors que Dilemme représente le futur de la Formule 1.»

Les élèves de la promotion 2016-2017 ont travaillé pendant 35 jours sur le premier véhicule cité, et ceux de la promotion 2017-2018 environ 62 sur le deuxième, un prototype 100% électrique.

Gianluca Agosta