Logo
Bavois ne joue pas très bien, mais s’impose à Bienne
Blerim Iseni a devancé le gardien biennois sur ce coup-là, mais n'a pas réussi à conclure. © Muriel Antille

Bavois ne joue pas très bien, mais s’impose à Bienne

18 septembre 2022

Promotion League – Bavois a gagné 1-0 dans le Seeland grâce à un but opportuniste de Glenn Manga, au terme d’un petit match.

On a vécu un drôle de match, ce dimanche à la Tissot Arena, entre deux équipes qui ont connu un début de championnat compliqué, à la fois au nombre de points inscrits et au nombre de buts marqués. Et c’est d’ailleurs un peu ce qu’a traduit la première mi-temps entre les deux FCB, avec des Bavoisans bien empruntés chez des Biennois pas très bons non plus.

Il n’y a alors pas eu beaucoup d’occasions de part et d’autre, au cours de cette étrange première mi-temps. La meilleure pour les Nord-Vaudois est arrivée quand Blerim Iseni a chipé le ballon au gardien seelandais, Nicolas Grivot, sorti loin de ses buts pour couper un long ballon. Malheureusement pour Bavois, le demi, excentré, a un poil tergiversé avant d’être contré.

Les difficultés bavoisanes à construire quelque chose se ressentaient jusque sur le banc, où Bekim Uka s’est montré bien plus nerveux que d’habitude, voyant ses hommes pas franchement dans le bon tempo.

L’absence d’Adrian Alvarez, dont on ne connaît pas encore la gravité exact de la blessure à un genou, a certainement pesé un peu dans les offensives des noir et jaune, dimanche (Bienne joue en rouge et blanc), souvent en retard dans les duels et pas toujours très inspirés avec le cuir. Du moins pas assez incisifs pour faire trembler le Seeland.

Dans tous les cas, il fallait en faire plus en deuxième mi-temps pour espérer revenir avec quelque chose du déplacement en terre bernoise. Et ça a été le cas. Sans être brillants, les hommes de Bekim Uka ont été un peu plus actifs au retour des vestiaires. Et une mauvaise intervention d’Evan Stadelmann sur un centre a permis à Glenn Manga de tromper à bout portant le gardien biennois.

Il a également fallu un peu de chance, ou compter sur la maladresse adverse. Notamment celle de Fabio Morelli qui, juste après l’ouverture du score de Bavois, a manqué une égalisation toute faite. L’ancien ailier d’Yverdon Sport a encore eu une double possibilité à la 78e, mais a trouvé Robin Enrico, puis la défense adverse, sur ses deux tentatives.

Après deux bonnes rencontres, et quatre points à la clés obtenus contre Breitenrain (1-1) et Bulle (2-1), le FC Bavois poursuit ainsi sa série positive. Il enchaîne même avec une deuxième victoire d’affilée. Mais celle-ci a été acquise au terme d’une moins bonne performance. L’essentiel, en ce début de saison, est néanmoins ailleurs: dans le fait de faire des points et de ne pas courir après tout le monde.

 

Bienne – Bavois 0-1 (0-0)

But: 55e Manga 0-1.

Bienne: Grivot; Stadelmann (59e De Freitas), Affolter, Mäder, Djacko; Trabelsi (56e Beqaj), Mourelle (59e Teixeira), Aboud; Morelli, Kasai (71e Hamidi), Spataro (56e Nsiala). Entraîneur: Edvaldo Della Casa.

Bavois: Enrico; Danner, Ivanov, Bühler, Kurtic; Kadima, Iseni, Rochat (74e Qela); Bega (74e Zeneli), Manga (74e Talovic), Begzadic (82e M. Misic). Entraîneur: Bekim Uka.

Notes: Tissot Arena, 547 spectateurs. Arbitrage de Fabian Hänggi, qui avertit: Kuritc (17e, jeu dur), Rochat (61e, faute d’antijeu), Aboud (68e, jeu dur), Nsiala (83e, simulation), Kadima (91e, jeu dur).

Manuel Gremion