Logo

Béatrice Gass, le coeur et les mains à la Fédé

2 février 2012

La Mathoulone de 22 ans est devenue vice-présidente de la Fédération vaudoise des Jeunesses campagnardes. La rançon d’une implication et d’une envie remarquables.

Béatrice Gass défend les valeurs de la Fédé, pour laquelle elle s’engage corps et âme depuis 2009.

Elue Miss Cantonale en 2008, quatre ans plus tard, la voilà vice-présidente de la Fédération vaudoise des Jeunesses campagnardes (FVJC) et présidente du comité d’organisation du Giron 2012 de Mathod-Suscévaz! Le petit bout de chemin parcouru par Béatrice Gass prend littéralement des allures de vocation.

Employée de commerce à Neuchâtel, chez Aon Hewitt, la Mathoulone a débuté en tant que secrétaire de la FVJC il y a trois ans. «C’était par curiosité au départ. Maintenant, cela prend tout son sens», dit-elle, brandissant les valeurs véhiculées par la Fédé, importantes à ses yeux. A savoir «le partage entre jeunes et anciens, la fraternité et une certaine école de vie».

Si elle est si fortement engagée, c’est qu’elle nourrit ainsi sa curiosité, chargée de la communication et des médias en tant que vice-présidente. «Je voulais voir encore un autre côté de la FVJC. Le contact avec les médias, avec les gens me plaît, m’intéresse», souligne la Nord-Vaudoise de 22 ans.

De quoi envisager un jour de prendre les rênes de la Fédé? «Il est difficile de se projeter aussi loin. Et Olivier Bolomey débute à peine son mandat! Franchement, je ne pense pas, non.»

A vrai dire, son agenda est déjà bien chargé avec l’organisation du Giron du Nord cet été, dont elle est la présidente. «Vu mon implication à la Fédé, j’en avais envie. Je peux apporter mon expérience acquise au comité central», explique-t-elle, décidément toujours sur le devant de la scène!

Nouveau comité: Bolay s’en va

Un Bolomey pour un Bolay! Après trois années à la tête de la FVJC, Cédric Bolay (Chavannes-sur-Moudon) a passé la main dimanche dernier à Olivier Bolomey (Etoy, ancien vice-président). Par ailleurs, Béatrice Gass (Mathod-Suscévaz), secrétaire depuis 2009, devient vice-présidente, chargée de la communication et des médias. Christophe Gatabin (Lussery-Villars) a conservé son poste de vice-président, chargé de la sécurité et de la prévention. Samuel Gisclon (Bussigny) reste caissier, alors que Laeticia Dutoit (Chavannes-sur-Moudon) est la nouvelle secrétaire.

Assemblée générale de la FVJC: la Cantonale 2013 à Colombier

Cinq ans après Bavois 08, la Cantonale aura lieu dans le Giron du Pied, à Colombier-sur-Morges! Il n’y a pas eu de surprise dimanche dernier à Savigny, lors de la 92e assemblée générale de la Fédération vaudoise des Jeunesses campagnardes. La Jeunesse de Colombier-sur-Morges est restée seule candidate en lice pour organiser la Cantonale 2013.

Les Rencontres à Chavo

Parmi les autres manifestations attribuées, Chavornay a ainsi obtenu les Rencontres 2013, événement qu’avait accueilli Mathod-Suscévaz en 2008. Par ailleurs, le Tir cantonal 2012 aura lieu à Vulliens, le Rallye 2013 à Palézieux et le camp de ski 2013 à Rossinière.

A vrai dire, l’attribution a été facilitée par le fait qu’il n’y avait qu’un seul candidat par événement. De quoi inquiéter la FVJC? «Il est vrai qu’on avait plus de candidats par le passé, les Jeunesses se lançaient plus facilement, reconnaît Béatrice Gass, la nouvelle vice-présidente de la Fédé. Les charges administratives ont considérablement augmenté avec les années. C’est notre travail d’aider, au bureau central, d’accompagner encore plus les organisateurs de manifestations, notamment dans ces démarches administratives qui peuvent faire un peu peur.»

Les finances saines permettent à la FVJC de faire quelques provisions en vue du centenaire, qui sera fêté en 2019. «Mais rien n’a encore été décidé sur ce qui sera organisé à cette occasion», précise la vice-présidente.

Par ailleurs, les résultats de deux études menées par la Fédé ont été présentés à Savigny. Tout d’abord s’agissant de l’évolution des Girons, permettant de confirmer ainsi que le succès grandissant de ces événements, ainsi que l’augmentation liée aux frais de sécurité, forcément liés à la courbe de fréquentation.

La seconde étude a permis de souligner que si toujours autant de sociétés participent aux sports fédérés, les athlètes sont moins nombreux. Deux mesures sont envisagées: informatiser les inscriptions et recommander l’institution de responsables sportifs dans les sociétés de Jeunesse.

Par ailleurs, il a été constaté que, lors des Girons, les organisateurs avaient quelques coups de chaleur à l’heure de trouver leurs bénévoles (mille tranches horaires nécessaires). Avec les 205 sociétés de Jeunesses que compte la FVJC, le comité à fait remarquer que si chaque société met cinq personnes à disposition à chaque Giron, cela suffit à remplir toutes les tranches. Un petit appel à la solidarité!

Eté 2012: le Mexique se réinvite à Mathod

«Ça commence toujours autour d’une table», lance Béatrice Gass, tout sourire. Quatre ans après avoir organisé les Rencontres, la Jeunesse de Mathod-Suscévaz a décidé de se lancer dans l’organisation d’un Giron.

Cet été, du 11 au 15 juillet, la fête aura lieu sur un terrain situé près de la déchetterie, au bord du Mujon. Infatigable, c’est Béatrice Gass qui préside le comité d’organisation de ce Giron du Nord 2012. «Les Rencontres nous avaient laissé de bons souvenirs. On aime relever les défis et on avait envie d’organiser quelque chose de plus grand et de le faire encore mieux avec l’expérience acquise en 2008.»

Clin d’oeil au dernier Giron organisé par la société, en 1992, c’est à nouveau le Mexique qui sera le thème de l’événement. Un Giron du Nord qui se voudra «simple et efficace».

 

Manuel Gremion