Logo

Bonne cuvée pour les caves ouvertes nord-vaudoises

6 juin 2017 | Edition N°2010

Nord vaudois – Les vignerons des appellations Côtes de l’Orbe et de Bonvillars ont fait découvrir leurs crus, à l’occasion du traditionnel week-end de dégustation.

Quel succès pour les Caves ouvertes dans la région ! ©Michel Duperrex

Quel succès pour les Caves ouvertes dans la région !

Armés de curiosité, d’un verre à la main et, parfois, d’un parapluie, les amateurs de vin ont été nombreux à profiter du weekend prolongé pour sillonner le vignoble nord-vaudois. Les traditionnelles journées de dégustation, organisées par l’Office des vins vaudois (OVV), ont une nouvelle fois attiré la foule. Parmi les quelque 300 exploitants qui ont ouverts leurs portes dans le canton, ce sont plus de 25 clos, domaines et caves, répartis entre les appellations Côtes de l’Orbe et de Bonvillars, qui ont fait découvrir leur nectar, fruit de leur travail.

 

Pas d’eau dans leur vin

 

Le soleil a accompagné les dégustations du coté de la Cave des Treize Coteaux, à Arnex-sur-Orbe. Ici, Jean-Patrick Gozel, avec Gérard, Alain, Estelle et Patricia Uldry (de g. À dr.). ©Michel Duperrex

Le soleil a accompagné les dégustations du coté de la Cave des Treize Coteaux, à Arnex-sur-Orbe. Ici, Jean-Patrick Gozel, avec Gérard, Alain, Estelle et Patricia Uldry (de g. À dr.).

En raison du mauvais temps annoncé, les organisateurs de la manifestation s’attendaient à une baisse des visites. Il n’en a rien été. Malgré une météo parfois maussade, notamment dimanche, l’opération a trouvé son public. «Nous avons beaucoup travaillé durant tout le week-end, se réjouissait Sylvie Mayland, directrice de la Cave de Bonvillars, à l’heure du premier bilan. Pus de 500 clients, dont beaucoup de nouveaux, se sont déplacés pour découvrir et acheter nos produits.» Piquenique dans les vignes, animations musicales, promenades guidées au coeur du vignoble : du Jura au lac, les viticulteurs de la région de Bonvillars ont rivalisé de créativité pour sustenter les gourmets.

Vue imprenable sur la plaine de l’Orbe, depuis la Cave de Marterey, à Bavois. ©Michel Duperrex

Vue imprenable sur la plaine de l’Orbe, depuis la Cave de Marterey, à Bavois.

Même son de cloche du côté du vignoble des Côtes de l’Orbe. S’il est, pour l’heure, difficile de connaître l’affluence exacte, nombreux était le public à s’être aventuré sur ses coteaux. «Comme chaque année, il y a eu beaucoup de Suisse- Allemands qui sont venus découvrir la région», souligne Benjamin Morel, directeur de la cave du Château de Valeyres et président de l’appellation régionale. Autre réjouissance, la curiosité affichée par les dégustateurs.

 

Philippe Nicole, du Clos des Grillères, à Montcherand. ©Michel Duperrex

Philippe Nicole, du Clos des Grillères, à Montcherand.

«Les gens ont bien compris que ce n’est pas une kermesse, détaille le Nord-Vaudois. Ils ont affiché un très grand respect pour notre travail et se montrent toujours plus intéressés par la fabrication et l’univers du vin.»

 

«Découvrir des vins»

 

Au Vignoble Cousin, à Concise, Guy Cousin fait déguster un de ses cépages à Astrid Goël, Christophe et Martha Carrard (de g. À dr.). ©Michel Duperrex

Au Vignoble Cousin, à Concise, Guy Cousin fait déguster un de ses cépages à Astrid Goël, Christophe et Martha Carrard (de g. À dr.).

«Ce que j’aime dans ces caves ouvertes, c’est l’occasion donnée aux gens de découvrir des vins dont on ne connaissait pas l’existence.» L’Yverdonnois Christophe Carrard (photo ci-contre) ne tarit pas d’éloges sur la manifestation à laquelle il prend régulièrement part. Cette année, accompagné de sa femme, il a porté son dévolu sur le Vignoble Cousin, à Concise. Un choix du coeur et des papilles.

«A chaque fois, l’exploitation cherche à mettre en avant ses produits de manière originale. Cette année, le fait d’allier une truffe en chocolat avec un vin de dessert était vraiment bien trouvé», glisse le dégustateur, à propos du choix qu’a fait le vigneron de mêler les délices du chocolatier établi à Montcherand, Michaël Randin, à son nectar.

Enregistrer

Simon Gabioud