Logo

Le Canton certifie Police Nord vaudois

6 décembre 2017 | Edition N°2139

Lausanne – Le corps régional de police a reçu son accréditation définitive de l’Etat de Vaud, conformément à la Loi sur la police coordonnée.

Cédric Perrin, André Etter, Pascal Pittet, Jean-Christophe de Mestral, Claude Ruchet, Daniel Hediger, Jérôme Meilland et Pierre-Antoine Hildbrand entourent Valérie Jaggi Wepf, présidente de la Conférence des directeurs des polices municipales, et Béatrice Métraux, conseillère d’Etat. ©ARC-Sieber

Cédric Perrin, André Etter, Pascal Pittet, Jean-Christophe de Mestral, Claude Ruchet, Daniel Hediger, Jérôme Meilland et Pierre-Antoine Hildbrand entourent Valérie Jaggi Wepf, présidente de la Conférence des directeurs des polices municipales, et Béatrice Métraux, conseillère d’Etat.

Au bénéfice d’une accréditation provisoire depuis 2012, Police Nord vaudois a obtenu, en même temps que la Police du Chablais vaudois, son accréditation définitive, telle que définie dans la Loi sur l’organisation policière vaudoise (LOPV). Le corps régional, qui assure le service de police dans onze communes situées entre Yverdon-les-Bains et Orbe, a déposé sa demande d’accréditation définitive en février dernier, auprès du Département des institutions et de la sécurité (DIS).

La commission d’accréditation s’est déplacée en septembre dernier pour examiner si l’organisation du corps, sa dotation en effectifs et ses locaux correspondaient aux exigences légales. Ce qui est le cas. En effet, l’engagement d’effectifs doit être garanti nuit et jour.

L’organisation du corps de police et la mise en place d’un système de gestion de la qualité font partie des exigences légales. D’une certaine manière, il s’agit d’une certification assimilable à celles qui ont cours de longue date, dans l’industrie notamment.

Municipale yverdonnoise en charge de la police, et présidente de la Conférence des directeurs des polices municipales vaudoises, Valérie Jaggi Wepf est heureuse de l’aboutissement de cette procédure.

Si le régime provisoire a duré cinq ans, cela tient au calendrier établi par la commission de certification, mais aussi à des procédures internes, qu’il a fallu mener préalablement. D’autres corps intercommunaux doivent encore être accrédités définitivement. Police Nord vaudois et la Police du Chablais ont reçu la cinquième, respectivement la sixième accréditation.

 

«Pas égaux»…

 

Des agents de Police Nord vaudois portaient, au début de l’automne, sur l’emblème de leur uniforme, une petite barre rouge avec la mention «Pas égaux».

Les policiers vaudois ne bénéficient en effet pas d’un statut unique. Cela reste l’un des objectifs à atteindre, d’autant plus que les jeunes policiers bénéficient tous de la même formation de base.

Mais, en l’occurrence, il s’agissait d’un mouvement de protestation interne à Police Nord vaudois. En effet, une commission, dans laquelle la base n’était pas représentée, a entrepris de revoir un certain nombre de points, notamment l’échelle des salaires.

Selon Valérie Jaggi Wepf, il était d’emblée prévu d’associer les policiers à ces discussions qui, dans un premier temps, pour la délicate question des salaires, ne réunissaient que représentants de l’état-major et des ressources humaines de la Ville.

Les policiers sont désormais représentés à ces pourparlers par le Syndicat suisse des fonctionnaires de police. Selon nos informations, les salaires des policiers nord-vaudois ne figurent pas parmi les plus hauts du canton. «C’est une comparaison brute de coffrage. Cela dépend des grades. C’est vrai pour certains, pas pour d’autres», temporise la municipale yverdonnoise.

Enregistrer

Isidore Raposo