Logo

Tout le canton sera à Treycovagnes et Chamblon

8 juin 2017 | Edition N°2012

Nord vaudois – Les deux communes de la région accueillent, samedi, la traditionnelle journée de l’Union des Communes vaudoises

Le site de la manifestation, une fois choisi, a vu une tonnelle, ainsi qu’une tente qui peut accueillir jusqu’à 2000 personnes, se monter avec l’aide précieuse de la Protection civile. Une centaine de bénévoles assureront la réussite de l’événement. ©Michel Duperrex

Le site de la manifestation, une fois choisi, a vu une tonnelle, ainsi qu’une tente qui peut accueillir jusqu’à 2000 personnes, se monter avec l’aide précieuse de la Protection civile. Une centaine de bénévoles assureront la réussite de l’événement.

«Il y a trois ans, j’ai travaillé les gens au corps pour les convaincre que cette journée des Communes vaudoises pouvait être organisée par nos deux villages», rappelle Stéphane Baudat, syndic de Treycovagnes. «C’est vrai, reconnaît d’emblée Max Holzer, le syndic de Chamblon. Et je peux déjà dire que nous sommes fiers de ce qui a été réalisé depuis là.» Dès le moment où l’organisation lui a été attribuée, le comité s’est mis en place autour du président Jean-Pierre Prahin et les deux communes se sont donné les moyens de réussir, notamment en recherchant un grand nombre de partenaires auprès des acteurs économiques majeurs de la région et du canton. «Ce n’est pas quelque chose de facile lorsque ce n’est pas votre métier, relève Jean-Pierre Prahin, président du comité d’organisation. Mais nos réseaux respectifs nous ont facilité un peu la tâche et nous avons également travaillé avec une entreprise spécialisée.»

 

Budget équilibré

 

Au final, sur un budget d’environ un demi-million de francs, 300 000 francs ont été couverts par le sponsoring. Le reste proviendra des inscriptions des participants et si un déficit devait venir ternir le bilan, ce que personne n’ose imaginer, les deux communes se sont engagées à le prendre en charge. «Tout a été pensé pour le scénario du pire, explique Stéphane Baudat. Donc même si la météo n’avait pas joué le jeu, nous aurions tout de même pu accueillir les gens dans les meilleures conditions. Les places de parc, par exemple, ont toutes été prévues sur du dur, en périphérie du site.»

L’objectif visé par les deux syndics reste somme toute modeste en termes de retour. «Nous, on a surtout voulu montrer à toutes les autres petites communes du canton qu’il était possible d’organiser une telle manifestation, sourit Max Holzer. C’est plus compliqué que d’utiliser un bâtiment existant, comme à Montreux par exemple. Mais j’espère que ça suscitera des envies pour les prochaines éditions.»

 

Vers une fusion ?

 

Treycovagnes et Chamblon ont déjà beaucoup d’événements en commun (lire également ci-dessous), serait-ce l’occasion d’évoquer une fusion ? Les deux syndics ne s’y opposeraient pas, mais le temps n’est pas encore tout à fait venu, même si les réseaux d’eau respectifs pourraient bientôt connaître un rapprochement.

 

Journée UCV 2018
A Bavois !

 

Le Nord vaudois semble particulièrement convenir à la journée de l’Union des Communes vaudoises. En effet, après l’édition 2017 qui aura lieu samedi sous le patronage des communes de Chamblon et de Treycovagnes, c’est Bavois qui accueillera tous les représentants politiques du Canton de Vaud l’année prochaine, le samedi 9 juin 2018.

 

FÊTE POPULAIRE
UCV 2017

Site ouvert à tous

 

Les sociétés locales des deux communes ont fait le nécessaire pour que la fête se prolonge au Collège du point d’eau à Chamblon. Dès 15h bars à thèmes, caveau et animations diverses seront proposées au public de toute la région. Le tout se terminera avec un grand concert live dès 21h.

Jean-Philippe Pressl-Wenger ■

 

Deux villages qui savent ce que le mot collaboration signifie
Treycovagnes / Chamblon – La coopération intercommunale va bien au-delà de la Journée UCV 2017, et depuis longtemps déjà.

 

L’église de Chamblon. ©Michel Duperrex

L’église de Chamblon.

Treycovagnes et Chamblon n’ont pas attendu d’organiser la Journée des communes vaudoises pour collaborer. Elles ont ainsi de multiples activités en commun, au travers, notamment, de sociétés sportives très vivantes. Le Carnaval relie chaque hiver les deux villages, mais c’est sans doute le sport qui a le plus contribué à unir les résidents de la colline, et même au-delà.

En effet, le Tennis-Club de Chamblon réunit pas moins de 250 membres, dont une bonne centaine de juniors. En championnat interclubs, l’équipe fanion évolue en première ligue. Le Football-Club Valmont réunit les villages de Montagny, Valeyres-sous- Montagny, Chamblon, Mathod et Suscévaz. Ce club est réputé pour la qualité de son secteur formation avec une bonne centaine de juniors et deux équipes féminines. La première équipe a connu une période dorée en deuxième ligue. Aujourd’hui, les deux formations seniors évoluent en quatrième ligue. Nul doute que l’énergie consacrée à l’éducation sportive permettra à ce club de retrouver, dans un avenir proche, une catégorie supérieure.

La route qui traverse le village de Treycovagnes. ©Michel Duperrex

La route qui traverse le village de Treycovagnes.

On relèvera que la Fondation sportive du Mont de Chamblon, présidée par Jean- Louis Klaus, gère les installations sportives construites il y a un peu plus de quinze ans en faveur des footballeurs, et financées par les communes des environs. Le terrain de football a vu évoluer des joueurs de niveau international puisque lors de camps de préparation estivaux, des équipes comme Benfica Lisbonne et Shaktar Donetsk y ont évolué.

I. Ro ■

Enregistrer

Rédaction