Logo
Cette fois, la porte du Conseil communal était verrouillée!
Le Conseil a choisi de doter le bourg d'un budget.

Cette fois, la porte du Conseil communal était verrouillée!

18 février 2021 | Edition N°2897

Orbe – La dernière séance de l’organe délibérant, fin 2020, avait été le théâtre d’un coup d’éclat de la Municipalité, qui avait quitté la salle furieuse contre les coupes budgétaires demandées par la commission des finances. Le budget 2021 a finalement pu être voté, jeudi soir.

Après deux séances du Conseil communal, Orbe est enfin dotée d’un budget 2021! L’organe délibérant a effectivement choisi d’accepter le budget initialement prévu par la Municipalité, le même qui était présenté fin 2020.

Pour rappel, ce dernier était au coeur de la discorde entre l’Exécutif et la commission des finances. Lors de la séance précédente, et après avoir pris connaissance des 550’000 francs de coupes budgétaires demandées par la commission, la Municipalité avait unanimement quitté la salle. Une incroyable égalité parfaite lors de la votation du budget avait ensuite “condamné” la Commune à débuter 2021 sans budget.

On campe sur ses positions

Le préfet a même été appelé à la rescousse pour apaiser les tensions entre les deux camps.  C’est donc ce thème qui occupait tous les esprits avant le début de la séance de jeudi soir, à Orbe. Le président du Conseil en a d’ailleurs ri en début de séance: “Si quelqu’un veut sortir, qu’il le fasse maintenant, car nous allons fermer les portes à clé!” Il faut dire que la lecture du préavis municipal et du rapport de la commission des finances avait de quoi faire peur. En effet, quasiment aucune modification n’avait été apportée aux deux conclusions, les coupes demandées par la cofi s’élevant toujours à 550’000 francs, contre un préavis qui prévoyait toujours 900’000 francs d’excédant de charges.

Au final, à chaque fois pour une poignée de voix, les propositions de la cofi ont été rejetées. Le préavis, tel que présenté par la Municipalité, a été accepté. Orbe possède donc enfin son budget 2021.

Massimo Greco