Logo

Avec cette offensive, Yverdon peut jouer plus que le maintien

20 septembre 2017 | Edition N°2084

Rugby – LNB – Le néo-promu débute la phase de qualification à Monthey, dimanche. Le RCY entend jouer un rôle en vue cette saison.

Le RCY a pu conserver la majorité de son effectif. ©Duvoisin-a

Le RCY a pu conserver la majorité de son effectif.

Au sortir d’un exercice 2016- 2017 tout simplement parfait, conclu par le doublé Coupe FSR-championnat de LNC Plus, le XV d’Yverdon reprend du service. A l’étage supérieur, donc, mais toujours avec ambition.

«Le groupe veut repartir sur la même dynamique que la saison dernière, commence l’entraîneur ad interim Sébastien Dupoux, dont le successeur vient d’être trouvé (voir ci-dessous). Avec son fort potentiel offensif, Yverdon peut jouer plus que le maintien. L’objectif est de se sauver le plus rapidement possible, puis de jouer un rôle en vue dans ce championnat de LNB.»

Car le club yverdonnois a su conserver la majorité de ses joueurs et s’est même renforcé avec trois arrivées d’envergure. Le demi de mêlée Yannis Moulet (Stade-Lausanne), l’arrière ou centre David Gérard (Dunkerque) et l’ailier Matthieu Angelini (Aubagne) sont, en effet, de vrais renforts. Ils viennent s’ajouter aux piliers de l’effectif, fort de 35 éléments. «Nous pouvons compter sur cinq à six joueurs très dominants, qui ont le niveau de LNA, poursuit le coach français. Ces derniers peuvent pratiquement jouer à tous les postes, c’est pourquoi le danger viendra de partout.»

Autre argument à faire valoir, la qualité de jeu avec le ballon. «Mais il nous reste du travail, notamment au niveau des touches, des mêlées et de la défense», note Sébastien Dupoux.

Le match de préparation remporté 27-15 contre le LUC -pensionnaire de LNA- a néanmoins amené des certitudes.

«J’ai vu des arrières mieux positionnés sur le terrain, se satisfait Vincent Piguet, le président du RCY. Sous la houlette de Sébastien, l’équipe a progressé dans sa défense en ligne. Offensivement, nous n’avons effectivement pas trop de soucis à nous faire. Ce qui est réjouissant, c’est que nous disposons encore d’une énorme marge de progression.»

 

Seconde garniture en vue

 

A l’image d’Eliott Schenker, la relève pointe d’ailleurs le bout de son nez. «Mais nous ne voulons pas griller nos jeunes, même si la nouvelle formule exige qu’un club de LNA doive posséder une deuxième équipe, explique le président. Nous voulons développer les effectifs afin de créer une seconde garniture d’ici la fin de la saison, en y intégrant des joueurs régionaux. La structure mise en place autour de Thomas Forestier devrait nous permettre d’attirer de nouveaux éléments.»

Une nouvelle promotion n’est, ainsi, pas à l’ordre du jour, à l’aube de cette nouvelle saison qui débute dimanche, à 14h, à Monthey. «Les mots d’ordre sont plaisir et progression. Si ces deux critères sont réunis, nous aurons forcément des victoires, avance Vincent Piguet. La phase de qualification nous permettra de nous situer et de travailler sereinement, étant donné l’enjeu tout relatif.»

 

Entraîneur trouvé

 

Le RCY a trouvé son nouvel entraîneur en la personne de Jean-Emmanuel Bahoken. Le Français s’est engagé pour une saison, avec option pour une supplémentaire. Originaire du Cameroun et dernièrement responsable du centre de formation à Lyon, le coach a été présenté aux joueurs hier. «La succession de Sébastien Dupoux se fera dans la douceur, sur quelques semaines», annonce Vincent Piguet. Bahoken a été en partie formé en France par son prédécesseur au RCY. «La philosophie sera de poursuivre sur les mêmes bases, poursuit le président. Parmi ses missions, le technicien devra développer l’école de rugby et former des moniteurs.»

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Chris Geiger