Logo

Tous les chemins mènent à Yverdon

17 août 2017 | Edition N°2061

Sports urbains – Grâce à l’immense travail du Service des sports de la Ville, Urban Project débarque dans la Cité thermale, dimanche, et compte bien mettre le feu au Parc des Rives.

Le skateboard sera à l’honneur dimanche... ©Urban Project

Le skateboard sera à l’honneur dimanche…

Urban Project a vu le jour en 2008 avec un but clair : développer la culture et les sports urbains, ainsi que valoriser les activités régionales en offrant les meilleurs terrains d’expression possibles. En moins de dix ans, l’association a créé autour d’elle un magnifique élan populaire, lequel a notamment pu être observé cette année à Morges et à Vevey. «De ce que j’en ai vu, les deux événements ont connu beaucoup de succès et ont attiré la foule», lâche Greg Perrenoud, collaborateur scientifique au Service des sports d’Yverdon-les-Bains.

... Tout comme le breakdance... ©Urban Project

… Tout comme le breakdance…

Sauf qu’Urban Project, composé uniquement d’amateurs, avait déjà donné énormément de son temps cette année, lors de ses diverses manifestations. La prise en charge de la mise sur pied d’une telle journée dans la Cité thermale n’aurait pas été raisonnable. «C’est là qu’on est intervenus, glisse Greg Perrenoud. On a pu reprendre son nom, son logo et profiter de quelques coups de main de sa part, puis on s’est chargés de tout le reste.»

Tout le reste, c’est du travail, beaucoup de travail, qui a commencé sérieusement début juillet. «Les premiers contacts se sont faits il y a plusieurs mois déjà. L’objectif était de réaliser quelque chose autour du skate park, un lieu fort d’Yverdon-les-Bains. Il suffit de voir le nombre d’enfants qui le prennent d’assaut chaque jour.»

 

Au centre, le skate park

 

... Et le street art! ©Urban Project

… Et le street art!

Pour ce faire, la Ville est entrée en contact avec diverses associations et personnalités régionales (lire ci-dessous). Les activités (skateboard, basketball, breakdance, street art), elles, ont été inspirées par ce qui se fait habituellement dans le cadre d’Urban Project : «Avec, toujours, dans l’idée de mettre le Parc des Rives et le skate park au centre. Ainsi, les battles de breakdance se dérouleront au milieu du pool, là où se tiendront aussi, en partie, les concours de skateboard.»

La météo ne devrait pas venir gâcher cette grande fête qui promet un spectacle captivant. Et si tel devait être le cas, les festivités seront déplacées du côté de La Marive. Tout a été prévu.

 

Skateboard : RIP le tient, son événement

 

L’Urban Project représente un petit ouf de soulagement pour Riders in Paradis (RIP). L’association yverdonnoise avait été contrainte d’annuler son Anticontest, prévu le 1er juillet dernier, à cause de la météo. «Et l’avantage, c’est que la Ville a presque tout géré cette fois-ci. Cela nous a demandé beaucoup moins de travail», se réjouit Frank Fischer.

Côté skateboard, la journée commencera, de 10h à 12h, par une initiation à la discipline. «Cela nous tient à coeur, continue le vice-président de RIP. L’autre soir encore, j’ai dû recadrer un enfant qui zigzaguait un peu trop dans le skate park. Mais il n’y en a plus beaucoup. Les choses avancent dans le bon sens. C’est aussi grâce à ce genre d’initiations.» Les festivités se poursuivront avec deux concours «best tricks», de 14h à 18h. «L’idée, plutôt que de lâcher les participants pendant dix minutes, c’est qu’ils se succèdent et qu’on les juge sur une figure à chaque fois. Cela nous semble plus intéressant », explique Frank Fischer.

 

Basket : un ticket pour le World Tour

 

Point d’orgue de la journée, le tournoi de basket 3x3 offrira à son vainqueur une place pour participer au World Tour, qui passera par Lausanne, le 25 août prochain. ©Urban Project

Point d’orgue de la journée, le tournoi de basket 3×3 offrira à son vainqueur une place pour participer au World Tour, qui passera par Lausanne, le 25 août prochain.

Toutes les meilleures formations de basket 3×3 du pays seront de la partie dimanche. Et pour cause : le rendez-vous yverdonnois constitue la dernière des quatre épreuves du Swiss Tour, après celles de Mies, de Bâle et de Vevey. En d’autres termes, le vainqueur décrochera le précieux sésame qui lui permettra de se rendre, vendredi 25 août, à Lausanne, pour prendre part au prestigieux World Tour. Le nom de l’heureux élu sera connu aux alentours de 18h. Les débats débuteront à 10h30.

En parallèle, trois autres tournois se dérouleront aux Rives : une compétition réservée au M16, le Ballgirl, ainsi qu’un tableau ouvert à tous, et dont les inscriptions sont possibles sur place, entre 9h et 10h. «Pour le basket, on a pu compter sur la collaboration de l’USY. Le club a joué un grand rôle, tant au niveau de l’installation que des infrastructures», souligne Greg Perrenoud.

 

Breakdance : avec l’aide d’Artur Libanio

 

«Ce qui est primordial lorsqu’on veut organiser un concours de breakdance, c’est d’avoir de bons juges. C’est ce qui fait venir le monde», explique Greg Perrenoud. Pour organiser la Dance Battle, qui se déroulera entre 15h30 et 17h (13h et 14h pour les enfants), il a donc demandé de l’aide à Artur Libanio.

Deux clics sur un moteur de recherche suffisent à retrouver le Monsieur, considéré comme l’un des meilleurs danseurs de hip hop du monde, lors de la dernière décennie, et créateur de l’école de danse «Groove», à Neuchâtel. «Et je peux vous assurer que les trois juges qui viendront ont également un joli CV», précise Greg Perrenoud. Leur pseudonyme ? Le Coréen Lee, de Morning of Owl, le Russe Bruce, d’Almighty Momentum Crew, ainsi que le Portugais Pegaso, de Gaiolin Roots. Là aussi, quelques clics sur internet… «Une grosse compétition s’est tenue à Bienne samedi dernier. On espère que certains participants feront le détour par Yverdon-les-Bains en rentrant.»

Enregistrer

Enregistrer

Florian Vaney