Logo

Cinq jours de fête et de compétitions à la ferme

4 juillet 2017 | Edition N°2030

Baulmes – Malgré le temps maussade, l’édition 2017 du Giron du Nord des Jeunesses campagnardes a rencontré un franc succès avec quelque 20 000 visiteurs.

Le Giron du Nord a rassemblé près de 20 000 personnes. ©Michel Duperrex

Le Giron du Nord a rassemblé près de 20 000 personnes.

Le public a bravé la pluie et les déviations routières pour venir jusqu’à Baulmes, où se tenait l’édition 2017 du Giron du Nord des Jeunesses campagnardes. Et le détour en valait la peine, puisque la Jeunesse de Baulmes a construit, pour l’occasion, plusieurs bâtiments et créé toute une ambiance autour du thème de la ferme. De mercredi à dimanche dernier, environ 20 000 personnes ont pu se promener entre le poulailler, le K’veau, la salle de traite ou encore le silo. «Ce n’est qu’une estimation, parce que nous ne comptons pas les visiteurs, confie Steve Deriaz, président du comité organisateur. Comme il n’a pas fait très beau, nous avons eu un petit peu moins de monde que prévu (ndlr : il prévoyait 25 000 personnes).»

Les «danseuses» du Moulin rouge de la Jeunesse de Champvent ont attiré les regards lors de leur show. ©Michel Duperrex

Les «danseuses» du Moulin rouge de la Jeunesse de Champvent ont attiré les regards lors de leur show.

Les festivités ont commencé sur les chapeaux de roue avec le souper-spectacle de Benjamin Cuche, qui a réuni plus de 300 visiteurs. Dès le jeudi, le sport s’est également invité à la manifestation avec un tournoi de volleyball mixte qui a attiré quelque 250 équipes. Vendredi, une trentaine de célibataires ont tenté de trouver l’amour lors d’un speedating. Environ 150 personnes se sont rassemblées pour un tournoi de pétanque en doublettes. Et le week-end, place au football, au volleyball, à l’athlétisme, au tir à la corde et à la lutte. A la suite de ces compétitions, petit moment de détente avec les différents concerts organisés chaque soir. «Quand on monte un giron, on n’a pas trop le temps de profiter des soirées, mais ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est de voir le monde qui s’est déplacé samedi soir», précise Steve Deriaz, qui avoue n’avoir dormi que quatre heures par nuit depuis le début de la manifestation.

Après l’effort, le réconfort. Et quand on est à la ferme, on se réconforte avec une bonne fondue ! Rien de tel pour se ravigoter avant une longue nuit de festivités. ©Michel Duperrex

Après l’effort, le réconfort. Et quand on est à la ferme, on se réconforte avec une bonne fondue ! Rien de tel pour se ravigoter avant une longue nuit de festivités.

Après des mois de préparation, le comité organisateur s’attèle, depuis hier, à tout démonter. Et bien que la soirée de dimanche se soit terminée vers 4h du matin, la Jeunesse de Baulmes était déjà sur le terrain, hier matin. «Nous avons jusqu’au mois d’août pour tout démonter !», conclut le président baulmérans.

 

Les prix du Giron

 

La Jeunesse de Provence-Mutrux a paradé avec des accessoires qui cadraient plutôt bien avec le thème du Giron du Nord 2017. ©Michel Duperrex

La Jeunesse de Provence-Mutrux a paradé avec des accessoires qui cadraient plutôt bien avec le thème du Giron du Nord 2017.

Hormis les différentes compétitions sportives, les jeunesses campagnardes étaient également jugées sur d’autres aspects. Par exemple, la Jeunesse de Champagne a remporté le Prix du camping pour sa propreté et ses décorations sur le site. La Jeunesse de Montricher a décroché la médaille d’or pour l’originalité de son char qui a défilé lors du cortège de dimanche. Et la coupe de la meilleure participation aux activités du Giron du Nord a été remise à la Jeunesse de Rances.

Les Baulmérans ont aussi participé à la manifestation en décorant le village. Reynald Cachemaille a, d’ailleurs, reçu la plus haute distinction pour avoir installé un parc avec de véritables vaches devant son domicile.

 

Le Giron du Nord des Jeunesses campagnardes en chiffres

 

De nombreux spectateurs sont venus assister aux combats de lutte et aux épreuves de tir à la corde. ©Michel Duperrex

De nombreux spectateurs sont venus assister aux combats de lutte et aux épreuves de tir à la corde.

20 000 Comme l’estimation du nombre de visiteurs venus à Baulmes entre mercredi et dimanche dernier.

1300 C’est le nombre approximatif de bénévoles qui se sont mobilisés durant les cinq jours du Giron.

300 Plus de 300 tickets ont été vendus pour le souper-spectacle de Benjamin Cuche.

250 Equipes de volleyball se sont affrontées.

150 Joueurs ont lancé des boules de pétanque.

Enregistrer

Christelle Maillard