Logo

Clap de fin pour Yverdon

3 mars 2020 | Edition N°2696

Après 15 ans dans l’élite, le club de la Cité thermale a été relégué à l’échelon inférieur à l’issue d’un week-end fort en émotion.

Une page se tourne pour le BCY. En difficulté depuis plusieurs rencontres – avec le spectre d’une relégation qui se faisait de plus en plus insistant au fil de la saison –, les Yverdonnois n’ont pas pu signer l’exploit tant rêvé durant le week-end et descendent logiquement dans l’antichambre de l’élite du badminton helvétique. S’ils n’ont pas pu combler leurs trois points de retard sur Lausanne, les Nord-Vaudois terminent tout de même l’exercice sur une note positive avec, entre autres, une victoire lors du derby cantonal. «C’est sûr qu’on est déçus, mais ce n’est pas sur ce week-end qu’on peut s’en vouloir. Il s’agissait de notre dernière chance et on est tout de même contents de ce qu’on a montré», reconnaissait avec lucidité Anthony Dumartheray, fer de lance du club de la Cité thermale depuis de nombreuses années.

Un samedi «presque» parfait

Samedi à domicile, et dans une ambiance des grands jours, Yverdon avait repris des couleurs en réalisant une magnifique performance face à Lausanne. Lors du derby vaudois – et surtout le choc des mal classés –, les locaux se sont surpassés pour s’offrir un succès net et sans bavure 6-2. «C’est ce qu’on voulait. Ça fait du bien et ça nous met en confiance», glissait à l’issue de la rencontre Malika Golay.

La victoire aurait même pu s’avérer décisive dans la course au maintien si Julie Franconville était venue à bout de Dounia Pelupessy, une adversaire sur qui elle restait justement sur un succès lors des derniers Championnats de Suisse juniors. «On a évolué à un niveau plus élevé que lors de notre dernier affrontement. J’ai super bien joué, mais le résultat final est décevant»,admettait la fine raquette de 17 ans, elle qui aurait espéré apporter un point supplémentaire aux siens, mais qui s’est inclinée en cinq manches.

Dimanche à Saint-Gall, les Yverdonnois savaient que la tâche s’annonçait périlleuse, mais croyaient encore en leurs chances, portés par le résultat positif de la veille. Hélas pour eux, les Alémaniques se sont montrés intraitables et ont réduit en miettes les derniers espoirs du BCY. La relégation en LNB constitue un sacré coup d’arrêt pour une formation qui a goûté par deux fois aux joies de la finale (2012 et 2017). «C’est juste un passage. Plusieurs clubs comme Uzwil, Argovie ou encore Fribourg sont tombés, puis sont remontés. Le championnat est très serré, ça aurait pu arriver avant», dédramatisait Anthony Dumartheray.

Quid de l’avenir ?

La culbute représente bien évidemment un frein pour les Yverdonnois, qui souhaitaient initialement profiter de cette saison pour faire évoluer davantage de jeunes du cru en LNA. Un coup dur aussi pour la seconde équipe du club qui, par effet domino, se voit être reléguée en 1re ligue malgré ses bonnes performances. «L’objectif sera de remonter directement l’année prochaine. Dans l’idée, on va opérer un tournus. On imagine également essayer de faire jouer des étrangers pour qu’ils puissent être éligibles pour les barrages de promotion», se projetait Anthony Dumartheray.

À l’heure actuelle, aucun départ n’est d’actualité. Il est toutefois fort probable que certains éléments puissent aller renforcer d’autres formations de LNA, au profit d’une licence plus.

 

 

La «deux» sur le podium

La deuxième équipe du BCY a terminé sa saison sur un week-end en demi-teinte. La formation de LNB s’est imposée 5-3 à domicile face au leader Brigue et s’est inclinée 6-2 lors de son déplacement à Sion. Pour ces rencontres de clôture, Yverdon a profité de faire tourner son effectif.  Avec sept victoires en quatorze journées, la «deux» boucle son exercice à la 3e place du championnat. Un résultat qui correspond aux attentes du club.

 

 

Yverdon – Lausanne 6-2 (21-9)

Simples hommes: Must – Szydlowski 11-5 11-7 11-5; Eipe – D. Orteu 11-4 11-8 11-3; Dumartheray – Freysinger 11-5 11-7 11-5. Simple dames: Franconville – Pelupessy 7-11 11-9 5-11 11-7 8-11. Doubles hommes: Dumartheray/Nottingham – Mairs/Szydlowski 11-9 9-11 11-2 11-7; Debétaz/Colberg – Y. Orteu/Pham 15-13 11-8 11-7. Double dames: M. Golay/Franconville – Racloz/Tirtosentono 11-9 5-11 8-11 5-11. Double mixte: M. Golay/Nottingham – Racloz/Mairs 11-9 11-9 3-11 4-11 11-9.

Notes: Centre de badminton, 100 spectateurs.

 

Saint-Gall – Yverdon 5-3 (18-13)

Simples hommes: Diaz – Must 11-6 11-9 15-14; Klindt – Durkinjak 12-14 12-10 11-7 11-8; Tripet – Dumartheray 5-11 11-9 6-11 8-11. Simple dames: Stadelmann – Franconville 11-8 11-8 11-1. Doubles hommes: Harzenmoser/Baariq – Dumartheray/Nottingham 10-12 11-6 4-11 11-5 11-8; Heiniger/Klindt – Debétaz/Colberg 1-11 7-11 8-11. Double dames: Müller/Pertiwi – M. Golay/Franconville 8-11 11-3 13-11 11-5. Double mixte: Stadelmann/Baariq – M. Golay/Colberg 12-14 11-6 7-11 11-8 14-15.

Notes: Sporthalle Tal der Demut.

Florian Charlet