Logo

Coup de soleil sur le sport yverdonnois

27 janvier 2014

La Municipalité soumet au Conseil communal une demande de crédit d’investissement de 463 000 francs pour améliorer l’éclairage des terrains de sport.

Les conditions de visibilité devraient être aussi bonnes de jour que de nuit sur les terrains annexes du Stade Municipal.

Les conditions de visibilité devraient être aussi bonnes de jour que de nuit sur les terrains annexes du Stade Municipal.

Les terrains annexes du Stade Municipal, réservés au football, et celui des Vuagères, dévolu notamment à la pratique du rugby, font l’objet d’une utilisation intense, aussi bien pour les compétitions que pour les entraînements, donnés principalement en soirée. C’est dire qu’un bon éclairage est nécessaire. Les installations des deux sites ont vieilli et elles ne répondent plus aux normes en la matière.

Plus aux normes

Un rapport de Romande Energie donnait, aux 23 mâts contrôlés en 2007 dans le périmètre du Stade Municipal, une durée de vie de trois à cinq ans. Quatre mâts ont déjà été remplacés en 2009 parce qu’ils n’offraient plus les garanties de sécurité nécessaires. Par ailleurs, l’éclairage actuel des terrains annexes ne répond plus aux normes exigées pour les rencontres de championnat en soirée.

La Municipalité d’Yverdonles- Bains propose de remplacer les 27 mâts en bois par quinze mâts en acier, équipés de chariots qui permettront de descendre les projecteurs pour assurer leur maintenance. Il ne sera ainsi plus nécessaire d’utiliser un camion avec nacelle.

Ces nouveaux mâts -six d’entre eux supporteront l’éclairage de deux terrains-, le démontage des anciennes installations et la mise aux normes nécessitent un investissement de 310 000 francs. Les travaux devraient être réalisés ce printemps, sous réserve d’approbation du Conseil.

 

Trente-cinq ans déjà

L’éclairage du terrain des Vuagères, utilisé par les équipes du Rugby-Club et des Ducs (football américain), date de 1979. Plusieurs projecteurs sont hors d’usage. Il s’agit de remplacer les mâts et les projecteurs. Il s’agira aussi d’évacuer 108 tonnes de terres polluées, le terrain de sport ayant été construit sur un ancien ruclon. Un montant de 153 000 francs sera consacré à l’ensemble de l’opération.

Rédaction