Logo

Une couronne acquise sans douleur

29 août 2017 | Edition N°2069

Athlétisme – Elodie Jakob est redevenue championne de Suisse de l’heptathlon, dimanche à Payerne. Gênée par des blessures à ses talons depuis deux années, l’Yverdonnoise a pu concourir sans le moindre souci.

Elodie Jakob n’en croit pas ses yeux. Elle est de retour au premier plan. ©Guillaume Laurent / Athle.ch

Elodie Jakob n’en croit pas ses yeux. Elle est de retour au premier plan.

Les Yverdonnois ont vibré avec la performance incroyable d’Elodie Jakob, aux Championnats de Suisse multiples, disputés à Payerne le week-end dernier. L’athlète de l’USY a survolé l’épreuve des dames, remportant dans des conditions parfaites son troisième titre élite en heptathlon, avec un total très respectable et inespéré de 5554 points.

Après deux ans de galère, avec de nombreuses blessures, sans oublier un genou récalcitrant trois jours avant le rendez-vous national, elle a totalement rassuré lors de la première épreuve, samedi, en claquant un très bon 13’’80 au 100m haies. Puis l’Yverdonnoise a impressionné à la hauteur en réussissant 1,66 m. Tout s’est également bien passé au poids et sur 200 m. Elodie Jakob a, du coup, viré en tête lors de la première journée et, vu ses qualités au javelot, elle devenait ainsi la grande favorite.

L’heptathlète de la Cité thermale a joué avec les nerfs de ses supporters en ratant son premier essai à la longueur. Le deuxième a été moyen, puis elle s’est envolée à 5,52 m lors du suivant. Ouf ! Très déterminée, elle a ensuite propulsé son javelot à plus de 45m dès son premier jet. Il ne restait, alors, plus qu’une formalité, le 800m, où elle ne s’est pas laissée impressionner par une adversaire partie beaucoup trop vite.

A l’heure de l’interview, Elodie Jakob n’a pas caché son plaisir de pouvoir à nouveau se battre à la régulière : «Je suis en paix avec mes talons d’Achille !». Elle a, également, remercié avec beaucoup d’émotion sa maman et entraîneur, sa physiothérapeute et tous ceux qui ont cru en elle malgré l’adversité.

Il faut tout de même signaler que la talentueuse grisonne Annik Kalin, 17 ans, a réussi le meilleur total de la journée chez les féminines, avec 5664 points. Une preuve de plus que la discipline se porte bien en Suisse.

 

Précieux apprentissage

 

Les jeunes Yverdonnois engagés ont connu des fortunes diverses, mais l’expérience engrangée leur sera très utile pour la suite. La bonne surprise est venue de Jordan Stoll, en M16. Régulier, il a fini à la 21e place sur 32 concurrents. Sophie Paroz a été excellente dans les courses et moyenne dans les concours. Elle a terminé 18e de son premier heptathlon (M18), tandis que sa camarade Océane Barraud n’a pu terminer ses épreuves en raison d’un problème de mollet. Quant à Nina Rehacek (M16, 35e), elle était déçue de ses résultats, mais satisfaite de l’expérience.

A noter l’excellent travail des organisateurs du CA Broyard, qui ont reçu l’événement pour la troisième fois en quinze ans.

M. Rt ■

Quatre régionaux aux finales de la Kids Cup

 

Deux jours après le meeting Weltklasse à Zurich, les qualifiés de la finale suisse de l’UBS Kids Cup (sportifs de 7 à 15 ans) se sont affrontés au Letzigrund.

Une journée exceptionnelle pour ces jeunes, puisque les meilleurs athlètes de l’équipe nationale -et même le Jamaïquain Asafa Powell !- étaient présents pour les soutenir. D’ailleurs, et comme pour les stars, les images du 60 mètres, notamment, étaient diffusées en direct sur les écrans géants du stade.

En ce qui concerne les athlètes du Nord vaudois, quatre jeunes parmi les 140 000 participants ont été sélectionnés pour la finale suisse : la palme du meilleur résultat est revenue au Sainte-Crix de la FSG La Sagne, Anthony Favre, qui s’est classé 6e en M13. Zélie Deriaz (10 ans, FSG Montagny et USY), qui participait à sa cinquième finale nationale, a obtenu un satisfaisant 11e rang avec 1452 points, à seulement 13 unités de la 7e place synonyme de diplôme. Satisfaction également pour Léandro Rosato (9 ans, FSG Orbe), 15e de sa catégorie, ainsi que pour Emrick Deriaz (14 ans, FSG Montagny et USY), frère de Zélie, qui a terminé bon 12e.

Com / Réd. ■

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Rédaction