Logo

Défaits par la Pologne, les Suisses mesurent l’ampleur de la tâche

20 août 2012

Basketball – Avec l’Yverdonnois Steeve Louissaint, l’équipe suisse s’est inclinée, à Fribourg. La qualification pour l’Euro 2013 passe par un exploit.

Steeve Louissaint a joué un peu plus de seize minutes face à la Pologne.

Le rêve des Suisses de se qualifier pour l’Eurobasket 2013 passe par un exploit. Samedi, la Pologne, emmenée par sa star estampillée NBA, le gigantesque Marcin Gortat, est venue le rappeler aux hommes de Sébastien Roduit. Les Polonais se sont imposés 66-80 à Fribourg, lavant ainsi leur affront du premier match perdu contre la Belgique.

Les Helvètes ont pourtant commencé très fort, menant immédiatement 8-2. Mais, sans se précipiter, les visiteurs ont peu à peu refait leur retard, le temps de régler la mirette. C’est en début de deuxième quart-temps que la Pologne a pris ses distances définitivement, profitant du manque de constance des Suisses. «On n’est pas à des années-lumières de ces équipes, mais on a pêché par naïveté et manque de dureté», soulignait le sélectionneur national.

“Trop de paniers faciles”

Malgré leur déficit de taille, les Suisses ont dominé le rebond (14 rebonds offensifs gagnés!), mais n’ont eu, statistique étonnante, que deux lancers francs de toute la rencontre! Ce sont les pertes de balle -18 en tout- qui ont coûté la victoire aux Helvètes. «On n’a pas su stopper les contre-attaques des Polonais par des fautes. On leur a accordé trop de paniers faciles», regrettait le pivot Oliver Vogt. «On leur a permis d’engranger de la confiance», ajoutait Steeve Louissaint. Le meneur yverdonnois, sur le parquet durant un peu plus de 16 minutes de jeu, regrettait que lui et ses coéquipiers n’aient été capables de maintenir leur niveau de jeu durant toute la rencontre. «On a vu qu’on pouvait leur tenir tête, mais il faudra le faire durant un match entier.» C’est à ce prix que les Suisses obtiendront un exploit nécessaire pour se rendre en Slovénie l’été prochain.

Les Polonais sont venus chercher cette victoire avec la rage. «Après notre défaite contre la Belgique, ce match était très important pour nous, relevait Marcin Gortat. On a fait du bon basket aujourd’hui.» Le pivot des Phoenix Suns, 2m13 et une barbe à en faire trembler plus d’un, a été bien contenu par les intérieurs suisses au cœur de la raquette. Il a terminé la rencontre avec 17 points et 11 rebonds défensifs en un peu plus de 34 minutes de jeu. Mais il n’était pas le seul atout polonais sur le parquet. «On a gagné en tant qu’équipe, on s’est tous battus avec du coeur, on avait du punch», louait le colosse. Une agressivité qui n’a pas laissé de répit aux Suisses. «Ils sont déjà plus grands. Ça n’était jamais facile quand on allait au panier», reconnaissait Steeve Louissaint.

Des Suisses qui tenteront de rebondir demain déjà, en Belgique (à 20h30 à Anvers), tandis que la Finlande a dominé l’Albanie 112 à 77. Le prix à payer pour un exploit est désormais connu.

Suisse – Pologne 66-80 (19-23 13-17 12-21 22-19)
Suisse: Petkovic (7), Mladjan (14), Stockalper (7), D. Ramseier (12), Vogt (11); Louissaint (5), Kazadi (4), Brunner (6). Entraîneur: Sébastien Roduit.
Pologne: Koszarek (13), Wisniewski (7), Zamojski (6), Ignerski (12), Gortat (17); Berisha (10), Skibniewski (3), Kulig, Ponitka, Waczynski (4), Wojciechowski (8). Entraîneur: Ales Pipan.
Notes: Halle Saint-Léonard, Fribourg, 1300 spectateurs. Arbitres: MM. Bulto, Lovsin et Santos.
Manuel Gremion