Logo

Derniers tours de piste pour la Charity Race

10 juillet 2020 | Edition N°2754

Motocross – Le Bullaton Benoît Thévenaz organise, mi-juillet, une dernière édition de la course caritative. Une partie des bénéfices sera versée à Killian Auberson.

C’est, paradoxalement, un peu grâce au coronavirus que la Charity Race soufflera sa dixième bougie. «Je n’étais pas sûr de vouloir rempiler après la 9e édition mais, après la fermeture de la piste pendant la pandémie, je me suis dit qu’il fallait organiser quelque chose pour aller de l’avant», lance Benoît Thévenaz.

Le Rogneux Wheels Park de Bullet accueillera donc un plateau international, les 18 et 19 juillet, avec des pilotes tels que le Fribourgeois Valentin Guillod (champion national en titre, qui a retrouvé le championnat mondial MXGP cette année), le Français Maxime Desprey (quatre fois champion de France) et le Genevois Arnaud Tonus (six podiums en Grand Prix l’an passé).

Une manche du championnat Angora se tiendra le samedi, tandis que le dimanche sera réservé à la dixième et dernière Charity Race. «J’ai envie de passer à autre chose, d’organiser un événement plus simple, amateur, l’an prochain», précise l’ancien pilote de motocross.

Soutien à Killian Auberson

Si les bénéfices serviront une nouvelle fois à soutenir la recherche sur la moelle épinière et le centre de rééducation ouvert par Benoît Thévenaz, une partie sera également versée au Français Brian Moreau et au pilote d’Epautheyres Killian Auberson, tous deux sévèrement blessés au dos cette année, à la suite d’un grave accident.

Le frère aîné du dernier nommé, Kevin Auberson, sera d’ailleurs présent aux Rogneux: «Mes dernières courses remontent au mois d’octobre, ça commençait à devenir long! Mais cette pause forcée n’a pas eu que du mauvais. Elle a permis à certains pilotes qui pensaient arrêter de se rendre compte à quel point cela leur manquerait.»

Celui qui roule désormais «pour le plaisir» a décidé de prendre le départ uniquement le samedi à Bullet. «Je pense que ce ne serait pas une bonne idée de rouler deux jours de suite pour le début de la saison. Mais ça a été un choix difficile, puisque la course du dimanche est aussi pour mon frère.»

Depuis sa chute, survenue en juin près de Salt Lake City (USA), Killian Auberson a reçu de nombreux conseils de Benoît Thévenaz, paralysé depuis un accident en 2005. «C’est dur pour Killian, car il est tout seul en Utah. Même sa femme ne peut pas aller le voir, à cause du coronavirus. Mais il devrait être rapatrié en Suisse d’ici trois semaines», indique Kevin Auberson.

Celui-ci se dit toutefois confiant quant à la capacité de récupération de son cadet, touché aux vertèbres: «Killian a un caractère de cochon, j’ai bon espoir pour lui!» Les dernières nouvelles sont d’ailleurs plutôt positives, puisque le pilote d’Epautheyres a ressenti des sensations dans la jambe droite en fin de semaine passée, et parvient un peu à bouger.

Inscriptions pour le public: https://rogneuxwp.ch/inscriptions

Muriel Ambühl