Logo

Des pilotes prestigieux au Château de Grandson

3 février 2012

L’espace d’une soirée, le célèbre édifice et son musée ont accueilli les passionnés du monde de l’automobile. Parmi eux, de nombreuses personnalités et champions, tels Alain Prost, Marcel Fässler, André Wicky et ceux qui ont fait la légende du Championnat du monde d’endurance. Tout ce beau monde était réuni à l’occasion de la présentation du sixième tome de la série «Les Suisses au Mans».

Devant une Lola de la Scuderia Filipinetti -elle avait été préparée à l’époque par Franco Sbarro-, Jean-Marie Wyder (tout à droite) avec Samantha Filipinetti, Marcel Fässler -le premier Suisse a avoir remporté les 24 heures du Mans en juin dernier-, avec dans les mains le livre présenté mercredi soir, Gérard Vallat, Christian Borel, Benoît Wyder et Jean-Robert Piccard (de droite à gauche).

Georges Filipinetti, alors propriétaire du Château de Grandson et ministre plénipotentiaire de la République de Saint-Marin auprès des Nations Unies, aurait sans doute aimé cette soirée. Car, dans les années soixante, avant le lancement de la saison de compétition, il avait pris l’habitude de réunir pilotes, proches de la Scuderia et amis dans le célèbre monument pour des réceptions qui ont marqué les mémoires. Il aimait recevoir et ces moments étaient appréciés de tous.

Près de cinquante ans plus tard, beaucoup de têtes ont changé, mais l’esprit demeure. Jean-Marie Wyder et son équipe se sont alliés pour l’occasion avec l’écurie Rebellion pour mettre sur pied la présentation du tome 6 de la série de livres «Les Suisses au Mans», mais aussi pour présenter les six pilotes de l’écurie anglaise, et notamment la nouvelle recrue Nick Heidfeld. L’ancien pilote de F1 partagera, entre autres, le volant de l’une des deux Lola avec Nicolas Prost et le Suisse Harold Primat.

Nostalgie

De nombreux passionnés de sport automobile de la région, et d’anciens pilotes, ont participé à cette soirée, au cours de laquelle Samantha Filipinetti, petite-fille du ministre, a témoigné de la place que ce lieu occupe dans son coeur. «Bienvenue dans mon château», a-t-elle lancé, expliquant que la garde-robe était à l’époque sa chambre et qu’elle prenait le thé dans le grand salon. Et puis d’évoquer ensuite quelques souvenirs liés à l’automobile, ceux d’un autre monde où le sponsoring n’était pas d’actualité. En effet, voyant une voiture de la Scuderia afflublée du logo d’une marque de cigarettes, le Ministre asséna un sec: «Elle ne courra pas!» Le message était on ne peut plus clair et la voiture a été rendue à sa couleur rouge avec la fameuse ligne blanche, les couleurs suisses, même si le Conseil fédéral lui avait interdit l’appelation «Ecurie suisse».

Jean-Marie Wyder a profité de rendre hommage à André Wicky, l’un des Suisses du Mans -il a participé à une quinzaine de reprises à la célèbre épreuve d’endurance-, qui était particulièrement ému.

Ambitieux

Et de donner ensuite la parole au directeur du Team Rebellion, Bart Hayden, pour présenter l’équipe de la saison à venir, au sein de laquelle Nick Heidfeld fait une entrée remarquée.

Une saison que Nicolas Prost se réjouit d’aborder: «J’ai de plus en plus d’expérience et nous sommes ambitieux. Je pense qu’on va parler de nous dès la deuxième course, car nous aurons une carrosserie dotée d’une nouvelle aérodynamique.»

Le livre peut être commandé sur le site: www.lessuissesaumans.ch ou à:jmwyder@hotmail.com

 

Isidore Raposo