Logo

Deux municipaux quittent le navire

20 février 2019 | Edition N°2440

Sainte-Croix  Le syndic Franklin Thévenaz et le vice-syndic Philippe Duvoisin ont annoncé, hier, leur démission pour le 30 juin. Les édiles n’évoquent aucun conflit, mais une envie de lever le pied après huit ans d’activité.

«Vous êtes sûrs de vos sources? Ce ne serait pas une blague pour faire parler du carnaval qui a lieu ce week-end?» Personne n’arrivait à croire au communiqué de la Municipalité de Sainte-Croix, hier, annonçant la démission simultanée du syndic Franklin Thévenaz et du vice-syndic Philippe Duvoisin, après huit ans de service au sein de l’Exécutif.

Les élus confirment pourtant la nouvelle. «On peut comprendre que cela paraisse étonnant mais cela fait quelques mois que je réfléchis à privilégier ma vie privée, commente Philippe Duvoisin. Car même si j’ai pris ma retraite il y a cinq ans, je n’ai pas arrêté de travailler.» Le PLR n’imaginait toutefois pas débrancher si vite de la politique: «J’avais prévu d’en parler d’abord avec mon parti, car je pensais quitter la Municipalité en fin d’année. Mais quand j’ai appris que le syndic souhaitait démissionner, je l’ai suivi.»

Le choix de Franklin Thévenaz, chargé de l’administration et des finances de Sainte-Croix, serait également motivé par «des raisons personnelles et l’envie de se consacrer à d’autres activités», selon le communiqué. Aurait-il un autre projet en vue? Contacté, le socialiste n’a pas répondu à nos appels.

«Pas une question politique»

Leur décision, restée secrète jusqu’à hier, en a étonné plus d’un. «Je pensais qu’ils allaient finir leur mandat, relève Alexandre Tinguely, président du comité organisateur du Carnaval de Sainte-Croix. C’est très surprenant. Je n’ai pas l’impression qu’il y avait quelque chose qui gênait.» Constat similaire du côté du  député UDC Yvan Pahud: «Je n’ai entendu aucun bruit de couloir et, à ma connaissance, il n’y a pas de dossier qui aurait mérité une démission.» Et une fois encore, les élus démissionnaires affirment que leur décision ne découle pas d’un problème au sein du collège municipal. «Ce n’est pas une question politique. On a une collaboration extraordinaire, on a toujours réussi à discuter et à prendre des décisions sans conflit, note Philippe Duvoisin, chargé des travaux publics et des sports. C’est juste que le syndic et moi, nous ambitionnons autre chose pour nos retraites.»

Une élection complémentaire est prévue le 19 mai pour remplacer les sortants.

Christelle Maillard