Logo

D’un coup le ciel s’est éclairci

27 mars 2017 | Edition N°1963

Football – 1re ligue – Yverdon Sport a renoué avec la victoire en dominant Echallens 4-1, samedi au Stade Municipal. L’équipe a connu huit minutes de folie, en fin de première mi-temps. Chappuis et Gauthier ont fait un malheur.

Yverdon Sport renoue avec le succès en écrasant Echallens. ©Michel Duperrex

Yverdon Sport renoue avec le succès en écrasant Echallens.

Une demi-heure d’inquiétude et, d’un coup, Yverdon Sport a levé tous les doutes l’espace de huit minutes de grands frissons, durant lequel la formation dirigée par Philippe Demarque a marqué trois goals, sous l’impulsion de Chappuis, deux fois passeur et une fois buteur. Le deuxième tour d’YS est enfin lancé. Samedi, les candidats à la promotion se sont imposés 4-1 au Stade Municipal contre Echallens. Surtout, ils ont donné l’impression d’à nouveau croire en leurs capacités.

Le public yverdonnois a dû faire preuve d’un peu de patience. Le début de rencontre a été timide de part et d’autre. Le Challensois Djalo a eu la première opportunité du match (21e), mais sa volée a été détournée par Brenet, très vif sur sa ligne. Suite de quoi, les Nord-Vaudois ont commencé à se trouver, à combiner en phase offensive et à mettre plus de rythme. La première grosse occasion est échue sur les pieds de Cazzaniga, à la demi-heure de jeu. Le latéral s’est échappé sur le couloir gauche et s’est présenté dans les seize mètres, avant de tergiverser et d’adresser un ballon facile dans les bras de Richard. Une action qui n’était que les prémices du réveil de l’ogre vert.

Le but providentiel est arrivé une minute plus tard. Chappuis a centré pour Gauthier, oublié au point de penalty. Le centre-avant a placé une tête décroisée imparable. «Après une entame de match où notre manque de confiance a pesé, dès cet instant, on a retrouvé notre football, se réjouissait le renard des surfaces. Et, pour ma part, cela m’a fait du bien de marquer à nouveau.» Le 2-0 est tombé dans l’enchaînement, après une action côté gauche. Chappuis a récupéré le renvoi de la défense des visiteurs aux seize mètres. Plein de sang-froid, l’élégant demi a contrôlé et placé le ballon au premier poteau.

 

Le grand huit

Echallens encore groggy, le pressing yverdonnois a permis de partir à quatre contre deux. Deschenaux, Reis, Chappuis et Gauthier ont combiné, et le dernier nommé a pu inscrire son deuxième but de la soirée. En huit minutes, les Verts ont retrouvé toutes leurs couleurs.

La troupe de Stephan Cornu a bien réagi en début de seconde mi-temps, revenant à 3-1 grâce à Djalo, le plus prompt après une belle intervention de Brenet. Mais Yverdon a, dans les faits, assez aisément contenu les timides tentatives adverses. Il faut dire que les Challensois, eux aussi privés de plusieurs joueurs, ont paru émoussés après avoir disputé une rencontre en semaine, perdue dans les derniers instants contre Azzurri.

Ce sont plutôt Gudit et consorts qui ont eu les meilleures opportunités d’aggraver la marque. Au final, après l’expulsion de Varidel pour un tacle brutal sur Lauper (77e), YS s’est définitivement mis à l’abri grâce à Deschenaux. L’ailier a détourné victorieusement un centre de Reis, au terme d’une nouvelle action collective, signe du renouveau yverdonnois. «J’espère sincèrement que c’est le début d’une nouvelle série, lançait Alex Gauthier, au terme des débats. On a connu des moments difficiles ces dernières semaines. Cette victoire, alors qu’on n’était pas au complet, fait vraiment du bien.»

 

Yverdon Sport – Echallens Région 4-1 (3-0)

Buts : 32e Gauthier 1-0 ; 38e Chappuis 2-0 ; 40e Gauthier 3-0 ; 51e Djalo 3-1 ; 85e Deschenaux 4-1.

Yverdon : Brenet ; Lauper (80e Bamélé), De Pierro, Dia, Cazzaniga (63e Eleouet); Rossé, Gudit ; Reis, Chappuis, Deschenaux ; Gauthier (88e Schertenleib). Entraîneur : Philippe Demarque.

Echallens : Richard ; Debluë, Lacroix, Veuthey, Amougou ; Réaut ; Varidel, Chevalley (59e Isabella), Germanier (82e Osmani), Djalo (72e Salvi); Bersier. Entraîneur : Stephan Cornu.

Notes : Stade Municipal, 297 spectateurs. Arbitrage d’Andrin Borra, qui avertit Chappuis (4e, jeu dur), Amougou (54e, jeu dur) et Dia (67e, antijeu). Expulsion : Varidel (77e, jeu dur).

Une minute de silence est observée en mémoire de la fille de Benoît Pythoud, ancien entraîneur d’Yverdon Sport, décédée.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Manuel Gremion