Logo

Durcissement du règlement de police

10 janvier 2018 | Edition N°2160

Yverdon-les-Bains – Le projet, à l’étude depuis de nombreuses années, est sorti à la veille des fêtes. Il doit répondre à l’évolution des mœurs… et de la législation.

Le collège Léon-Michaud avait été le théâtre d’un incendie intentionnel en mars 2015. ©Michel Duperrex

Le collège Léon-Michaud avait été le théâtre d’un incendie intentionnel en mars 2015.

Le monde évolue et, avec lui, les mœurs. De manière générale, les citoyens dénoncent le manque de respect. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que la nouvelle mouture du Règlement général de police se traduise par un durcissement. Les nouvelles dispositions permettront, entre autres, de réprimer les incivilités, soit tous ces comportements qui agacent et irritent une grande majorité de citoyens. L’adaptation tient également compte du droit supérieur, qui a lui aussi évolué ces dernières années.

«Le projet de règlement de police contient des nouvelles dispositions destinées à doter Police Nord vaudois des outils utiles et plus adaptés dans son travail quotidien de lutte contre le sentiment d’insécurité, les incivilités et la criminalité au sens large», explique notamment la Municipalité d’Yverdon-les-Bains dans le préavis adressé au Conseil communal.

 

Accès restreint aux écoles

 

Entre autres nouveautés, le règlement prévoit une limitation stricte de l’accès aux écoles et à leur périmètre (cour, pourtour) aux seuls écoliers, membres du corps enseignant, autorités scolaires et personnel. Par ailleurs, tous les sites scolaires feront l’objet d’une surveillance vidéo. Un crédit d’investissement de près de deux millions de francs a déjà été voté par le Conseil communal.

Les nombreuses déprédations commises ces dernières années dans les écoles et leurs environs, ainsi que des vols et des incendies -un sinistre d’une certaine importance, et d’origine intentionnelle, avait touché le collège Léon-Michaud- justifient ces mesures et l’installation de la vidéosurveillance. Autant dire que c’en est fini de jouer dans les cours d’école… hors période scolaire.

Le projet de règlement, sur lequel le Conseil communal se prononcera d’ici l’été, prévoit également des dispositions concernant les établissements publics et les manifestations. Il en va de même pour la gestion des ports, des places d’amarrage et, très accessoirement, des campings et caravanings.

 

Le TF tranchera

 

Face à la présence accrue de mendiants -un phénomène attribué à la politique répressive d’autres communes-, les autorités d’Yverdon-les-Bains réprimeront. Sur le plan cantonal, le Grand Conseil a accepté une initiative visant à interdire la mendicité et la Loi pénale vaudoise a été modifiée dans ce sens. Toutefois, la situation n’est pas encore clarifiée, le Tribunal fédéral devant encore trancher un recours. Si la compétence du préfet est confirmée, la disposition relative figurant dans le projet de règlement de police devrait être abandonnée.

 

Une mesure pour lutter contre le «deal»

 

Drogue – Les autorités pourront prononcer une interdiction de périmètre

 

De nouvelles dispositions permettront d’interdire certains périmètres de la ville aux trafiquants de stupéfiants. ©Jacquet-a

De nouvelles dispositions permettront d’interdire certains périmètres de la ville aux trafiquants de stupéfiants.

Une disposition qui va sans doute satisfaire de nombreux Yverdonnois et leurs hôtes concerne les vendeurs de stupéfiants. Seule la présence constante de policiers les éloigne un temps, à l’instar d’un vol de moineaux effrayés. Mais à peine la police partie, les dealers reprennent leur place, contribuant ainsi au sentiment d’insécurité et donnant une mauvaise image de la ville, tout particulièrement dans le secteur de la gare.

Une nouvelle disposition du règlement de police permettra aux autorités de prononcer une interdiction de périmètre à leur encontre.

Enregistrer

Enregistrer

Isidore Raposo