Logo

L’ex-Grenat qui dirigera les Verts

29 mars 2017 | Edition N°1965

Football – 1re ligue – Yverdon Sport sera entraîné par Anthony Braizat. L’ancien technicien de Servette, qui a reconduit le club genevois en Challenge League la saison dernière, s’est engagé hier avec le club de la Cité thermale.

Anthony Braizat a découvert sa nouvelle équipe hier en fin de journée, juste avant l’entraînement. ©Gabriel Lado

Anthony Braizat a découvert sa nouvelle équipe hier en fin de journée, juste avant l’entraînement.

Fin du suspense ! Le successeur de Philippe Perret sur le banc d’Yverdon Sport est connu. Il s’agit d’Anthony Braizat. Le Français de 39 ans dirigeait le Servette FC jusqu’à la fin de l’année 2016. Une demi-saison plus tôt, il avait été l’entraîneur de la promotion en Challenge League pour les Grenats.

Mario Di Pietrantonio était ravi, hier, à l’heure d’annoncer l’identité du nouveau technicien en charge d’une équipe taillée pour l’ascension en Promotion League. «C’est exceptionnel ! Anthony Braizat correspond exactement à ce qu’il nous faut. C’est un homme de caractère, qui communique bien. Il est à la fois un gagneur et quelqu’un qui veut bosser avec les jeunes, énumère le président yverdonnois. C’est d’ailleurs lui qui a presque tout mis en place à Servette. Sous sa houlette, le club genevois a fait éclore plusieurs jeunes, qui évoluent désormais à haut niveau. En résumé, il a de la notoriété, il est intelligent, il est formateur et c’est quelqu’un de constructif et positif.»

L’ancien milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais, de Toulouse et de Servette, entre autres, a rencontré l’équipe hier soir. «Je souhaite apporter beaucoup de plaisir et de niaque à mes joueurs, car les matches se gagnent aussi avec la volonté», glisse celui qui a débuté sa carrière d’entraîneur au sein de la formation du Servette FC, après avoir mis fin à sa carrière de joueur en 2010 avec le club du bout du lac. Il a gravi les échelons jusqu’à devenir adjoint de Joao Alves et de Sébastien Fournier, avant de reprendre la destinées des Grenats.

Il se souvient aussi avoir affronté YS sur le terrain. «Un club qui appartient à l’élite», affirme Anthony Braizat, qui a aussi côtoyé Lucien Favre dans le cadre de ses fonctions, «quelqu’un qui a beaucoup appris lors de son passage à Yverdon».

Après avoir été contacté par les dirigeants du club, il a pu les rencontrer. «Le discours du président m’a beaucoup plu, annonce, avec son accent chantant, le nouvel entraîneur du Stade Municipal. Auparavant, j’ai toujours été dans des clubs très professionnels. Cette fois, j’arrive dans une structure plus amateure, il va falloir s’adapter. Mais je fais le métier d’entraîneur pour progresser tous les jours, et une telle expérience va me permettre de m’enrichir.»

Son premier match sur le banc de l’équipe nord-vaudoise, le technicien le vivra ce dimanche, à 15h, à La Sarraz. La formation dirigée par Jean- Philippe Karlen convient plutôt bien aux Yverdonnois, qui se sont imposés à deux reprises l’automne dernier. L’occasion, pour le coach français, de se mettre immédiatement dans le bain.

 

Philippe Demarque reste comme adjoint

©Gabriel Lado

©Gabriel Lado

Entraîneur ad interim d’Yverdon Sport depuis le limogeage de Philippe Perret, Philippe Demarque (photo) -qui est aussi le directeur technique d’YS- restera sur le banc de la première équipe en tant qu’assistant d’Anthony Braizat. Il y aura, donc, un duo de Français aux commandes de l’actuel 3e du groupe 1 de 1re ligue. «Philippe Demarque est un grand monsieur, qui se dévoue à 100% pour le club», tient à souligner le président Mario Di Pietrantonio.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Manuel Gremion