Logo
Grandson sous haute surveillance
Christelle Maillard

Grandson sous haute surveillance

13 novembre 2020 | Edition N°2829

Sécurité – Le Conseil communal a autorisé la Municipalité à investir quelque 50 000 francs dans des caméras. La Cité d’Othon va ainsi pouvoir tester un système de vidéosurveillance sur le domaine public durant cinq ans.

On ne pourra pas dire que le préavis est passé commune une lettre à la poste, mais il est tout de même passé. Après un long débat et trois propositions d’amendements, le Conseil communal a validé, jeudi soir, le projet de vidéosurveillance de la Municipalité de Grandson. Celle-ci demandait une enveloppe de 50 000 francs pour l’achat de caméras. Un montant annuel de 39 000 francs sera également à prévoir dans le budget communal pour la location et la gestion du matériel.

Les autorités ont défini deux zones prioritaires à surveiller avec ce nouvel outil, à savoir “les petites plages de poche”, le collège du Jura et les sites scolaires de Borné Nau. A priori, 26 caméras sont prévues, bien que le syndic François Payot a précisé que leurs nombres et leurs  emplacements restent encore à être définis précisément.

Pour l’Exécutif, cette mesure, déjà éprouvée dans plusieurs autres villes romandes comme Yverdon-les-Bains et Payerne notamment, vise quatre objectifs principaux: la prévention, la dissuasion, la protection des personnes et des biens, ainsi que l’identification des auteurs de délits. Néanmoins, une telle installation ne remplace pas le travail de terrain, elle le complète. Elle sert également à rassurer la population ainsi que les usagers.

Développement dans notre édition de lundi.

 

Christelle Maillard