Logo

Guido Roelfstra donne sa démission

18 décembre 2017 | Edition N°2147

Orbe – Au lendemain du Conseil communal, le municipal PLR a annoncé son retrait. Il est motivé par de nouvelles fonctions professionnelles. Il va prendre la direction d’un département d’un grand bureau d’ingénieurs.

La nouvelle a pris le landerneau politique par surprise. Guido Roelfstra, municipal d’Orbe en charge des services techniques (travaux, assainissement, eaux, etc.) a annoncé, vendredi dernier, sa démission pour le 31 mars prochain. Celle-ci est motivée par des raisons professionnelles. Il va en effet prendre la direction du département BMC (Bâtiment et management de la construction) du bureau d’ingénieurs Bonnard et Gardel, à Lausanne, l’un des plus importants du pays.

La direction de cette unité, composée de quelque 35 collaborateurs, est incompatible, du point de vue de l’emploi du temps, avec une charge de municipal à 40%.

Le municipal PLR a d’abord siégé au Conseil communal, avant de succéder, en deuxième partie de la précédente législature, à Hugues Schertenleib, reprenant alors le dicastère de ce dernier (écoles).

 

Réélection en 2016

 

Réélu l’an dernier, Guido Roelfstra est passé alors dans le dicastère qui regroupe tous les services techniques d’une commune qui connaît un fort développement. Ses compétences d’ingénieur y sont très appréciées.

Le municipal démissionnaire a travaillé dans de grands bureaux, avant de s’établir comme ingénieur indépendant à Orbe. Il ne pouvait refuser le nouveau défi professionnel qui lui a été proposé. «Je me suis toujours impliqué à fond dans tout ce que j’ai fait dans ma vie. Lorsque cette opportunité m’a été offerte, je me suis dit que mon métier, c’était bien le génie-civil», explique le municipal.

«Cela m’a fait un coup !» Syndic d’Orbe, Henri Germond est partagé entre deux sentiments, la déception de perdre un collègue qu’il appréciait -«nous avions la même vision pour notre ville»- et la reconnaissance : «Lorsqu’une telle opportunité se présente, je comprends. Je suis content pour lui.» Le syndic relève encore que son collège démissionnaire formait une paire efficace avec la cheffe des services techniques Annick Gilliéron.

 

Election en mars ?

 

Présidente, depuis peu, du PLR d’Orbe et environs, Joëlle Tripod remercie le municipal démissionnaire pour le travail accompli. La section se réunira cette semaine déjà pour ouvrir la procédure des candidatures et établir le calendrier, une fois la date de l’élection fixée par la préfecture. Dans l’idéal, cette élection pourrait être fixée le dimanche 4 mars, en même temps que la votation sur l’initiative «No Billag».

Enregistrer

Isidore Raposo