Logo

Le HCVJ a soufflé ses 50 bougies

9 mai 2017 | Edition N°1992

Hockey – Près de 400 personnes se sont réunies vendredi dernier, à la salle omnisports du Centre sportif du Sentier, pour célébrer le demi-siècle d’existence du HC Vallée de Joux. Un rendez-vous qui n’a pas manqué de leur réserver quelques surprises.

Que surprises pour le demi-siècle du HCVJ! ©Michel Duvoisin

Que surprises pour le demi-siècle du HCVJ!

C’était en 1967 : le HC Le Pont-Charbonnières et le Club des patineurs du Sentier se réunissaient pour ne former plus qu’un : le HC Vallée de Joux. Depuis, un demi-siècle, qui a vu passer plus de 1700 joueurs au sein du club combier, s’est écoulé. Vendredi dernier, près de 400 personnes étaient rassemblées autour d’un repas à la salle omnisports du Centre sportif pour rendre hommage à la structure de toute une région, dont environ 200 hockeyeurs qui ont griffé la glace sous les couleurs nord-vaudoises.

 

Un toit depuis 1992

 

Le club a présenté son nouveau logo, au visage de loup. ©Michel Duvoisin

Le club a présenté son nouveau logo, au visage de loup.

«Un immense succès», se réjouit le président Bernard Le Coultre, qui a eu l’occasion de se rappeler aux bons souvenirs de ce demi-siècle. «Le fait le plus marquant de cette aventure ? Il y en a eu tellement ! Peut-être la construction d’un toit à la patinoire du Sentier, en 1992, suite à la demande grandissante des gens gravitant autour de nos équipes.»

Toutes les péripéties vécues par le club ont été, à cette occasion, résumées dans une exposition organisée dans les vestiaires de la patinoire. «C’était l’une de nos petites surprises pour ce grand jour, lance le boss du HCVJ. On a également dévoilé notre nouveau logo à cette occasion. Pour le représenter, on a choisi un loup.»

 

Un creux à combler

 

On jouait déjà au hockey sur glace au Sentier en 1930. ©Michel Duvoisin

On jouait déjà au hockey sur glace au Sentier en 1930.

Sportivement, l’histoire des Combiers s’est toujours déroulée entre la 2e et la 3e ligue, jusqu’à la promotion en 1re ligue d’il y a quatre ans. Une chance qu’ils savent apprécier, mais qui n’est pas évidente à gérer : «Disons que, à l’heure actuelle, on est un peu dans un creux, explique Bernard Le Coultre. La Vallée a toujours eu besoin de juniors pour fonctionner et les jeunes se retrouvent, à présent, devant une multitude de possibilités sportives. Sans oublier que ceux qui désirent travailler autre part que dans le domaine de l’horlogerie doivent bien souvent s’en aller.»

Dans ces conditions, il devient forcément compliqué d’alimenter l’effectif de la première équipe. Pour l’heure, la génération actuelle a encore quelques belles heures à vivre. C’est, cependant, aujourd’hui qu’il faut préparer sa succession, sans quoi l’avenir pourrait se vivre, à nouveau, entre les 2e et 3e ligues.

 

Un triple partenariat

 

Pour pallier, notamment, sa pénurie de juniors, le HC Vallée de Joux (1re ligue) s’est allié au mouvement juniors de Forward Morges ainsi que l’équipe de Star Forward, néo-promue en Swiss Regio league : «L’idée de ce partenariat est de permettre aux jeunes hockeyeurs vaudois, y compris les nôtres, de pouvoir rejoindre un club qui correspond à leurs capacités. Si ça peut éviter à notre sport de couler dans nos frontières, tant mieux», explique le président du HCVJ.

Florian Vaney ■

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Rédaction