Logo

HCY : le départ parfait

13 février 2017 | Edition N°1933

Hockey – Playoffs 2L – Les Yverdonnois n’ont pas laissé respirer leurs adversaires, vendredi dernier, pour s’imposer 6-1, au terme du premier match de la série.

A l’image de l’excellente prestation collective du HCY, Giuseppe Pappalardo, Léonard von Allmen et Anthony Werro (de g. à dr.) unissent leurs

A l’image de l’excellente prestation collective du HCY, Giuseppe Pappalardo, Léonard von Allmen et Anthony Werro (de g. à dr.) unissent leurs efforts pour mener l’attaque.

Si le nouvel horaire de la rencontre, à 20h plutôt que 20h45, a beaucoup plu aux spectateurs venus en nombre soutenir le HC Yverdon au premier match des playoffs, cela n’était visiblement pas du goût du HC Moutier. A son arrivée à la patinoire, le bus des Prévôtois s’est encastré sous un pont (sans blessé, lire en page 7). Corollaire, la rencontre a commencé avec un petit quart d’heure de retard. Les visiteurs, eux, ne semblent jamais être sortis du bus, battus 6-1 par des Yverdonnois brillants.

Les hommes de Jiri Rambousek ont fait tout juste, en commençant le match en mettant une pression de tous les instants. Durant deux tiers, Moutier n’est presque jamais sorti de son camp. «On était prêts et on avait envie», se réjouissait Valère-Anthony Pizzirusso, auteur du dernier but yverdonnois. Le défenseur du HCY relevait, tout de même, que les péripéties des Jurassiens bernois avaient certainement joué un rôle dans leur façon d’aborder la rencontre. «Je pense que ça s’est vu qu’ils n’étaient pas complètement dedans, soulignait Pizzi. Mais, de notre côté, on a su en profiter. On a fait un gros match.»

Un match plein

Les Nord-Vaudois ont étouffé leurs adversaires dès les premières présences, ne les laissant jamais souffler. En retard, les visiteurs ont cumulé les fautes. Et le power-play d’Yverdon a fait des ravages, avec quatre buts inscrits en avantage numérique. Au final, Vioget et les siens ont marqué deux fois par tiers, sans jamais trembler.

«On a très bien joué défensivement, relevait Valère-Anthony Pizzirusso. Tout le monde était impliqué. Au but, Dylan Berutto a fait un super match, réalisant tous les arrêts qu’il fallait.» Le gardien de 18 ans prêté par les juniors de Lausanne a été calme et propre dans toutes ses interventions. Une excellent nouvelle, comme celle des prestations de Luciak et Tekel, véritablement entrés en «mode playoffs» en défense, ainsi que d’Anthony Werro. L’attaquant, qui n’a pas toujours été aussi prolifique que souhaité en saison régulière, s’est montré décisif samedi, impliqué sur quatre réussites des siens.

La seule mauvaise nouvelle de la soirée est la blessure à une cheville d’Aymeric Deschenaux. Le jeune attaquant yverdonnois a quitté ses coéquipiers au premier tiers, après un choc contre la bande. Il paraît peu probable qu’il puisse être sur la glace, demain à Moutier, pour le deuxième acte de ce quart de finale.