Logo

Ils créent une course pour leur travail de matu

30 octobre 2015

Course à pied – Des gymnasiens organisent la Course du Raisin, qui aura lieu à Onnens, dans une semaine.

Loane Monge et ses camarades sont dans les starting-blocks. © Nadine Jacquet

Loane Monge et ses camarades sont dans les starting-blocks.

A l’heure de choisir le sujet de leur travail de maturité, ils ont coché la case qui leur proposait de créer une manifestation sportive. Neuf mois plus tard, voilà la Course du Raisin.

Le samedi 7 novembre -dans une semaine, en somme-, Onnens accueillera une épreuve de course à pied organisée par six gymnasiens d’Yverdon. Tous des sportifs, mais pas forcément des coureurs. Marine Hayez, Inès Michoud, Loane Monge, Bastien Wolfer, Léonard Oberson et Quentin Misenta ont été réunis pour l’occasion. «On ne se connaissait pas forcément», souligne Loane Monge, par ailleurs athlète à l’USY.

S’ils ont choisi la course à pied, c’est pour des raisons de faisabilité. Il leur a, ensuite, fallu dénicher «un lieu bucolique», selon leurs souhaits. Ce sera en campagne, dans les vignes. D’où le nom de l’épreuve. «On a une trentaine de participants, pour le moment. Il sera possible de s’inscrire sur place. On aimerait attaindres 100 à 150 coureurs. On aurait souhaité même plus, au départ, mais on a peut-être été un peu optimistes», reconnaît la gymnasienne et coureuse de fond.

Encadrés par le professeur Michel Weber, les organisateurs se sont répartis les tâches. Création du site web, contacts avec les autorités, aspects techniques, recherche de sponsors, tenue d’un budget, il y avait du travail. «Plus qu’imaginé! Je pensais que ce serait plus simple que d’écrire quarante pages sur un sujet. En fait, une telle organisation requiert bien plus de temps, glisse Loane Monge, qui s’est occupée du sponsoring. Cela m’a permis de découvrir des choses, comme le simple fait de rédiger une facture, ce que je n’avais jamais fait auparavant.»

Le résultat de leurs efforts sera visible sous peu. Puis, il faudra encore rendre un dossier, en espérant obtenir une bonne note. L’effort en vaudra de toute façon la peine: tout bénéfice sera reversé à la Ligue vaudoise contre le cancer. Sportifs, travailleurs et dotés d’un bon coeur, ils sont décidément bien, ces gymnasiens.

 

Trois distances à choix

La Course du Raisin propose des distances de 2 et 5 km pour les plus jeunes, puis de 10 km pour les grands. Des bénévoles sont recherchés pour aider durant l’épreuve.

www.lacourseduraisin.ch

Manuel Gremion