Logo

«Je veux des joueurs qui courent plus que l’adversaire»

2 août 2018 | Edition N°2301

Le championnat de Promotion League reprendra samedi en Valais pour Yverdon Sport. L’entraîneur des Verts Anthony Braizat fait le point.

L’été s’est révélé bien plus mouvementé qu’attendu dans les coulisses du Stade Municipal. Au final, pas moins de quatorze nouveaux joueurs ont rejoint un Yverdon Sport ambitieux pour le championnat qui commencera samedi à Tourbillon, avec une rencontre face à Sion II (coup d’envoi à 15h). Le contingent, fort de 23 éléments au total (le troisième gardien, Marc Roux, évoluera essentiellement avec la deuxième équipe, en 3e ligue), sera toujours dirigé par un Anthony Braizat qui ne dérogera pas à ses principes de don de soi.

Anthony, quel regard portez-vous sur la campagne de transferts d’YS?

L’effectif est complet, mais tout le monde n’est pas encore prêt. Bien qu’on ait perdu des hommes qu’on aurait voulu conserver, comme Dany Da Silva et Quentin Rushenguziminega par exemple, le club a consenti beaucoup d’efforts pour bâtir une équipe plus homogène, ce que l’on ressent à l’entraînement. On a pu apporter de la concurrence dans chaque compartiment de jeu et personne ne peut se reposer sur ses lauriers. La préparation a toutefois été un peu tronquée, dans le sens où plusieurs joueurs sont arrivés tard et ont connu des petits pépins, après avoir peu joué ces derniers mois. C’est pourquoi il faut les remettre d’aplomb. Il va leur falloir du temps pour prendre le rythme et qu’ils apportent leurs qualités le week-end.

Quel était l’axe principal de recrutement?

On a cherché à acquérir de l’expérience en engageant des hommes qui ont évolué à plus haut niveau et qui souhaitent y retourner. Plusieurs Suisse-Allemands nous ont rejoints cet été. Ils amènent leur mentalité. Il y a beaucoup de nouvelles têtes, alors il faut que le groupe se forme, que la sauce prenne. On y travaille, mais ce n’est pas parce qu’on a recruté des élément d’au-dessus que cela va suffire à y arriver. La vérité, ce sera le terrain.

Comment gérer l’après-Cissé?

A mes yeux, il n’y a pas d’après-Cissé, mais plutôt un pendant. Djibril souhaitait qu’on le traite comme tout autre joueur, et c’est ce qu’on a fait, hormis dans la gestion des entraînements, compte tenu de son âge et de son corps. Il a fait une très bonne saison. On avait un buteur, qui a inscrit 25 goals. A présent, il s’agit de donner confiance à nos attaquants pour qu’il y ait plusieurs buteurs. C’est aussi pour cela que trois centre-avants ont été engagés.

Vous allez entamer votre deuxième exercice en Promotion League. Avec quelles ambitions?

On se doit de faire mieux que la saison dernière (ndlr: une 3e place) et, pour cela, il faut devenir un peu plus professionnel chaque jour. Car si Yverdon a recruté, c’est aussi le cas de Stade-Lausanne et du Stade Nyonnais. Par ailleurs, des clubs comme Brühl et le néo-promu Bellinzone, qui a des moyens, ont pour objectif la promotion.

En parlant de professionnalisation, qu’est-ce qui change au sein du club, de l’effectif?

Avec le recrutement effectué, on se retrouve avec de moins en moins de joueurs qui travaillent à côté du football. On est passés de quatre à cinq entraînements par semaine, avec une session le mardi matin, à laquelle entre quatorze et seize éléments peuvent participer, ce qui est très intéressant. Cela permet de mettre une charge supplémentaire. Dans les faits, on souhaite que chacun en fasse un peu plus. Car on doit toujours faire plus, aussi dans la «partie invisible», en ce qui concerne la récupération, par exemple.

Comment jugez-vous la préparation?

On en est à la sixième semaine de travail, alors j’ai senti un peu de lassitude dernièrement. C’est aussi le résultat de la chaleur et des matches sans enjeu. Tout le monde a hâte que ça commence. Il y a eu de bonnes choses et d’autres à améliorer, mais il faudra encore du temps pour que tout le monde puisse donner le 100% de ses moyens.

Vous avez insisté sur le jeu défensif durant le printemps, ce qui a plutôt bien fonctionné. Allez-vous continuer en ce sens?

La philosophie sera encore plus basée sur le fait de bien défendre, car on a fini le championnat avec, seulement, la sixième défense du groupe sur l’intégralité de la saison dernière. Cela signifie que l’on a encaissé trop de buts et qu’on doit en prendre moins. Il s’agit d’instaurer des vertus défensives, de faire en sorte que les joueurs apprécient de défendre ensemble. Cela doit devenir un plaisir. Le système de jeu dépendra des circonstances, mais on possède plusieurs options. L’animation sera différente si l’on possède ou non le ballon. Ce que je veux avant tout, ce sont des joueurs qui courent plus que l’adversaire. Car si on est minimalistes, on devient une équipe moyenne.

La saison va commencer avec six matches en trois semaines. Un sacré programme.

Un marathon qui va requérir que l’on soit efficaces dans la gestion de la récupération. On met d’ailleurs déjà des choses en place, compte tenu de la chaleur et pour éviter au maximum les blessures, même si on ne peut pas tout contrôler. Il faut compter sur un peu de chance pour passer au travers sans dommages, mais on essaie d’avoir un coup d’avance.

 

Le contingent 2018-2019 d’Yverdon Sport

 

Gardiens: Kevin Martin (Lausanne-Sport, en prêt), Valmir Sallaj (Delémont), Marc Roux (Thierrens, en prêt)

Défenseurs: François Marque, Adriano De Pierro, Sébastien Le Neün (Bavois), Kein Matukondolo, Luca Gazzetta (Servette), Patrick Cazzaniga, Muamer Zeneli (Bavois).

Milieux et ailiers: Florian Gudit, Nehemie Lusuena, Bruno Caslei, Bertrand Ndzomo (La Chaux-de-Fonds), Shaho Maroufi (Wil), Kristian Kuzmanovic (retour à la compétition, ex-Wohlen), Allan Eleouet, Thomas Lenzini, Karim Diarra (Stade-Payerne), Raphaël Gherardi (Grenoble).

Attaquants: Janko Pacar (Wohlen), Alessandro Ciarrocchi (Aarau), Cristian Bud (Chiajna, Roumanie).

Entraîneur: Anthony Braizat.

Départs: Ludovic Zwahlen (gardien, Echallens), Dany Da Silva (gardien, Lausanne-Sport), Babacar Dia (défenseur, Etoile Carouge), Tristan Chavanne (défenseur, Azzurri 90 Lausanne, en prêt), Dylan Tavares (latéral, Stade-Lausanne-Ouchy), Djamal Bindi (milieu, –), David Marazzi (milieu de couloir, Echallens), Théo Rochat (milieu, Team Vaud M21, en double qualification), Yohan Pitton (Colombier, en prêt), Khaled Gourmi (ailier, –), Arthur Deschenaux (ailier, Bulle), Quentin Rushenguziminega (attaquant, Stade-Lausanne-Ouchy), Djibril Cissé (attaquant, sauf retournement de situation, retrait de la compétition).

Informations complémentaires:

Prêté par Yverdon Sport à Team Vaud la saison dernière, Raphaël Glauser a définitivement rejoint la structure lausannoise.

Parti d’Yverdon Sport aux Etats-Unis l’hiver passé, le milieu de terrain Aurélien Chappuis est revenu en Suisse. Il portera les couleurs de la formation jurassienne du FC Bassecourt (1L), dans son canton d’origine.

Manuel Gremion