Logo

Jeux de lumière sur le centre historique

28 mars 2018 | Edition N°2215

Le Service des Energies de la Cité thermale a procédé à un second test d’éclairage public à la place Pestalozzi, environ 18 mois après un premier essai non concluant.

«En octobre 2016, pour le premier test, nous avions eu des résultats mitigés. D’une part, la lumière était très éblouissante et de l’autre les lampadaires n’éclairaient pas très bien. Nous nous sommes remis à l’ouvrage.»

Environ 18 mois après avoir effectué un premier essai, le municipal yverdonnois Pierre Dessemontet a présenté, lundi soir en compagnie de Jean-Marc Sutterlet, responsable du réseau électrique du Service des Energies (SEY), une deuxième mouture du nouvel éclairage du centre-ville de la Cité thermale.

«Nous avons mis plus de temps qu’escompté mais c’est une bonne chose, affirme Pierre Dessemontet. Nous avons pu profiter des avancées technologiques pour proposer quelque chose de radicalement différent et les décisions prises entre-temps par rapport à l’aménagement du mobilier urbain nous ont indiqué la voie à suivre.»

Des lampadaires noirs en acier Corten – un matériau qui prend petit à petit l’aspect de l’acier rouillé grâce à la pluie – remplaceront ceux qui ont été installés il y a environ 40 ans sur la place Pestalozzi et dans les rues du centre historique. Un éclairage moderne sera aussi installé à la rue du Lac et sur les façades de l’Hôtel de Ville et du Temple.

Ces changements font partie de la stratégie des autorités communales pour réduire la consommation d’énergie et de pollution lumineuse d’ici au milieu des années 2020. «Nous enclencherons également un éclairage dynamique après la fermeture des établissements publics», annonce Jean-Marc Sutterlet. Un système que le SEY a déjà mis en place dans quelques quartiers de la ville.

Les travaux devraient débuter d’ici quelques mois, d’après Pierre Dessemontet, et le nouvel éclairage public pourrait être fonctionnel avant la fin de l’année.

Gianluca Agosta