Logo

Jorge Cañete, l’architecte poète

21 mai 2019 | Edition N°2502

Le designer suisse de la Chartreuse de La Lance vit et travaille dans un lieu qui nourrit autant son imagination que celle de ses visiteurs.

Jorge Cañete est un architecte d’intérieur talentueux et atypique. Depuis onze ans, ses projets figurent parmi ceux des 100 meilleurs designers internationaux sélectionnés par Andrew Martin dans son ouvrage Interior Design Review, publié chaque année. Seul Suisse lauréat de «l’Oscar» des designers en 2014, il reste humble.

Son style est unique et vise à déclencher une émotion à travers l’histoire qu’il raconte.

Jorge Cañete est né à Genève de parents espagnols – son père est d’Andalousie et sa mère de Catalogne –, il a deux sœurs, Beatriz et Montserrat, et vit en couple dans l’ancienne Chartreuse de La Lance, à Concise. Sans enfant, il est heureux de s’occuper de temps en temps de son neveu Jonas.

Après avoir fait des études de sciences économiques, le designer a travaillé pendant plusieurs années dans l’industrie du luxe pour plusieurs marques, puis il a tout quitté en 2003 car il ne pouvait pas suffisamment laisser libre cours à sa créativité.

Il a alors entrepris des études d’architecte à la London Metropolitan University, puis a suivi deux stages dans des bureaux d’architectes à Rome et à Genève pendant un an. En 2005, il a créé Interior Design Philosophy et travaille selon une démarche très personnelle en s’appuyant sur l’environnement, le lieu et ses habitants pour créer des projets sur-mesure.

Chez lui, tout est codifié et mis en scène, aucun élément de la décoration n’est laissé au hasard: la poésie, la symbolique et l’inventivité sont présentes partout.

Au dos des chaises, par exemple, des livres sont accrochés pour représenter les ailes d’un ange. Quant au lustre, il est au sol pour montrer le côté éphémère des richesses matérielles et illustrer la démarche des Chartreux de se retirer du monde…

L’Espagne comme source d’inspiration

Jorge Cañete est influencé par ses origines latines et on retrouve, dans ses projets, des références à l’Espagne, un costume de toréador, ou un tableau de Zurabarán, contemporain de Velasquez, qui sert de point de départ à toute la décoration de la salle de séjour. Le bleu du tableau fait écho à celui du lac de Neuchâtel que l’on voit par la fenêtre, et le rouge se retrouve dans les rideaux… Il a également installé des œuvres de l’artiste française Isa Barbier, qui travaille avec des plumes de goéland qu’elle va chercher sur une île.

Cet admirateur de Delphine Seyrig, du film de Jacques Demy Peau d’Âne et de sa musique composée par Michel Legrand, aime les livres de Christian Bobin. Il est lui-même l’auteur d’un ouvrage intitulé Il était une fois… ma maison: créez pas à pas un intérieur qui vous ressemble, publié en 2017 aux éditions Favre, qui explique la méthode utilisée par son studio, avec des astuces et des exercices pratiques, inspirés par les ateliers de décoration qu’il donne depuis douze ans.

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––-

Un voyage à travers les sens

Durant toute cette semaine, Jorge Cañete ouvre sa demeure au public dans le cadre de la manifestation Rencontre poétique, entre parfums et décoration. En collaboration avec Emmanuelle Grau-Bretin, designer olfactif et créatrice de Flacons et molécules, il propose une visite guidée avec un parcours olfactif comprenant dix postes de senteurs, qui narre le processus de création du projet architectural «la Cartuja» (qui signifie «chartreuse» en espagnol), primé à l’international.

Les visites sont gratuites et ont lieu jusqu’au 23 mai, en journée, sur inscription par mail à l’adresse info@jorgecanete.com. Adresse : Pavillon de Pourtalès, Domaine de La Lance, Concise.

Jeanne-Marie Garidou