Logo

Une Journée des Communes réussie pour Chamblon et Treycovagnes

12 juin 2017 | Edition N°2014

Chamblon – Les deux villages nord-vaudois ont accueilli avec enthousiasme la Journée des Communes vaudoises de l’UCV, samedi. Sous un soleil généreux, la manifestation a connu un joli succès.

Le comité d’organisation de la prochaine Journée des Communes, à Bavois le 9 juin 2018, avait fière allure dans son uniforme. ©Carole Alkabes

Le comité d’organisation de la prochaine Journée des Communes, à Bavois le 9 juin 2018, avait fière allure dans son uniforme.

L’organisation impeccable, aidée par une météo estivale, a permis aux presque 2000 participants de vivre, samedi à Chamblon, une superbe Journée des Communes vaudoises, la 108e de l’histoire. «Tout s’est bien déroulé, a commenté, soulagé, Stéphane Baudat, le syndic de Treycovagnes, qui a œuvré conjointement avec son homologue de Chamblon, Max Holzer, à la bonne marche de la manifestation. Les choses se sont tellement bien passées qu’on a dû se réapprovisionner en vin blanc durant la fête, afin d’en disposer pour le repas. Par ailleurs, ajoute encore l’édile, les invités et les gens des villages voisins ont bien joué le jeu après la partie officielle. Les sociétés locales étaient en rupture de stock de nourriture en milieu de soirée déjà. Le travail conjugué des bénévoles, de la PCi et des Paysannes vaudoises a également été déterminant dans la bonne tenue de la fête.»

 

Assemblée très bien huilée

 

L’assemblée générale s’est tenue en matinée dans la salle de gymnastique. ©Carole Alkabes

L’assemblée générale s’est tenue en matinée dans la salle de gymnastique.

Lors de la partie officielle, incarnée par l’assemblée générale, Stéphane Baudat a rappelé, dans son discours, qu’il demeurait primordial, lors de projets cantonaux, d’également consulter les petites communes. En plus de la présidente de l’Union des Communes vaudoises, Claudine Wyssa, deux autres orateurs ont pris la parole devant les 313 délégués présents, représentants 237 communes et plus de 735 000 habitants. Pierre-Yves Maillard, président du Conseil d’Etat, s’est adressé aux représentants des communes sur le thème délicat de la péréquation financière. Ses vues pour le futur proche ont notamment fait grincer quelques dents. C’est ensuite le conseiller fédéral Guy Parmelin qui s’est exprimé, rappelant que son département, le DDPS, et plus particulièrement la défense, a vu son budget fondre et ses missions se transformer.

 

Soirée publique

 

Sur le site entourant le collège, plusieurs structures éphémères ont été montées, afin d’accueillir au mieux tous les représentants cantonaux. ©Carole Alkabes

Sur le site entourant le collège, plusieurs structures éphémères ont été montées, afin d’accueillir au mieux tous les représentants cantonaux.

Après le repas, les sociétés locales de Treycovagnes et Chamblon ont pris le relais pour animer le site ouvert au public jusque tard dans la soirée. Avec un certain succès, là également. Un visiteur fréquent des journées de l’UCV a d’ailleurs relevé que «c’est dans ces moments-là que beaucoup de petites choses se règlent».

 

Et maintenant, en route pour Bavois 2018 !

 

La conseillère aux Etats Géraldine Savary avec la conseillère nationale Alice Glauser, et les deux conseillères d’Etat Nuria Gorrite et Anne-Catherine Lyon (de g. À dr.), toutes ravies de l’accueil à Chamblon, samedi. ©Carole Alkabes

La conseillère aux Etats Géraldine Savary avec la conseillère nationale Alice Glauser, et les deux conseillères d’Etat Nuria Gorrite et Anne-Catherine Lyon (de g. À dr.), toutes ravies de l’accueil à Chamblon, samedi.

Les portes de l’édition 2017 de la Journée des Communes se sont à peine refermées, à Chamblon et Treycovagnes, que les regards se tournent déjà vers l’édition suivante. Par le hasard des candidatures, la journée festive réunissant annuellement la majorité des communes du canton demeurera, un an de plus, dans le Nord vaudois, puisque c’est Bavois qui se chargera de l’accueil dans douze mois, le 9 juin 2018.

A la suite d’une présentation vidéo de bonne facture, le syndic bavoisan Thierry Salzmann a pris la parole devant l’assemblée, afin de détailler la démarche entreprise. «Notre propension à organiser des manifestations vient peut-être du fait que nous adorons faire la fête», a lancé l’édile, avant de rappeler que, «pour un village de 900 habitants, pouvoir profiter de dix sociétés locales actives s’avérait simplement fantastique.»

Plus de vingt bus postaux avaient été prévus pour déplacer une partie des invités vers les entreprises de la région, avec une visite à la clé. ©Carole Alkabes

Plus de vingt bus postaux avaient été prévus pour déplacer une partie des invités vers les entreprises de la région, avec une visite à la clé.

En 2008, Bavois avait organisé la Cantonale des Jeunesses campagnardes. Du coup, dix ans plus tard, une autre manifestation d’envergure cantonale se déroulera sur son territoire.

Enregistrer

Jean-Philippe Pressl-Wenger