Logo

Jura Bike Marathon: une première édition qui en appellera d’autres

28 mai 2019 | Edition N°2507

L’évènement organisé par le Vélo Club Vallorbe a vu le jour dimanche. Les quelque 650 vététistes ont pu se régaler sur les différents parcours arpentant le Jura vaudois.

«Cela fait presque neuf mois qu’on prépare ce parcours. On partait d’une feuille blanche et tout s’est déroulé sans encombre.» C’est avec un certain soulagement, mais également une once de fierté, que le président du Vélo Club Vallorbe, Samuel Lovey, s’exprimait. Il faut dire que c’est un sacré défi que s’étaient lancé les Vallorbiers en accueillant une course de grande envergure, composée de 31 catégories différentes.

«Le club est dynamique. De fil en aiguille, on s’est décidés pour entrer dans une épreuve de la Garmin Bike Cup. Et nous y voilà. On espère vraiment que cela deviendra un rendez-vous régulier», expliquait Samuel Lovey.

Avec près de 150 bénévoles et un comité d’organisation composé d’une dizaine de personnes, les organisateurs ont semblé avoir fait l’unanimité auprès des vététistes, à l’image du Neuchâtelois Emilien Barben, 2e temps du marathon long de 67 km: «Avec tous ces parcours, ça devait être complexe à mettre en place. Tout s’est très bien passé et on ne peut que les féliciter, surtout pour une première.»

Rude concurrence

Le niveau était au rendez-vous dimanche. Florence Darbellay, notamment lauréate du Grand Raid 2017, était de la partie. La Martigneraine a fait étalage de sa classe et s’est imposée en reléguant sa dauphine à près de quatre minutes, après avoir bouclé son parcours marathon en 4h09’57. «C’est une belle journée. Je suis partie un peu nerveuse, car j’appréhendais ce parcours. Finalement, les conditions étaient idéales. Il y avait une jolie concurrence et j’ai réussi à recoller, bien que mes adversaires aient pris les devants au départ», commentaitcelle qui possède notamment l’Alpine Cup 2018 à son palmarès bien garni.

Un podium très bien garni

Côté masculin, ce sont les trois représentants helvétiques pour les prochains Championnats du monde de VTT marathon à Grächen (VS) qui ont trusté le podium. «C’était un très beau parcours, très exigeant. La course est partie très forte et, de mon côté, j’ai pu gérer pour terminer 2e», détaillait Emilien Barben, qui a finalement franchi la ligne d’arrivée en 3h29’31, à trois minutes du vainqueur, le Bernois Marc Stutzmann, et avec neuf minutes de marge sur Hansueli Stauffer, lui aussi du canton de Berne.

Florian Charlet