Logo

La balade d’Yverdon Sport

10 octobre 2016 | Edition N°1845

Football – Qualif ications de 1re ligue pour la Coupe de Suisse 2017-2018 – Intenables, les «Verts» ont écrasé La Sarraz 7-0, samedi au Stade Municipal. Encore un succès en mars prochain et ils intégreront le tableau principal.

Florian Gudit perfore la défense de La Sarraz, pendant que Moussilou tente un appel (à g.). ©Carole Alkabes

Florian Gudit perfore la défense de La Sarraz, pendant que Moussilou tente un appel (à g.).

«Et 1, et 2, et 3, et 4, et 5 et 6, et 7 et 8-0 !» A chaque but, les supporters d’Yverdon Sport ont poussé leurs protégés pour en voir un supplémentaire. Finalement, le totomat en est resté à 7-0, samedi, au Stade Municipal.

Giflé 6-1 en championnat un mois plus tôt par YS, La Sarraz-Eclépens a tendu l’autre joue, lors de ce premier tour de qualification pour la Coupe de Suisse de la saison prochaine. Il n’a fallu que 45 secondes à Moussilou, mis sur orbite par Deschenaux, pour ouvrir la marque. Le second nommé a doublé la mise cinq minutes plus tard, après un tir de Khelifi généreusement relâché par le gardien Manière, un ancien de la maison yverdonnoise. L’affaire était déjà classée. «On voulait tous ne pas revivre le même scénario que le match précédent. On a réussi à faire pire», se lamentait Misko Bozic, à la fin des débats.

Le milieu chavornaysan de La Sarraz et ses coéquipiers ont complètement manqué leur affaire. Pourtant, juste après l’ouverture du score, Martini a eu la balle du 1-1 au bout des pieds. Dans la précipitation, l’ailier sarrazin a manqué le cadre. «Cela signifiait bien qu’on n’était pas dans un bon jour, constatait Bozic. Après le 2-0, on avait le moral dans les chaussettes.»

Moussilou a, lui, poursuivi son show en frappant sur le poteau (20e), en inscrivant le 3-0 d’une superbe volée après un centre de Reis (23e), puis en déviant pour Gauthier (54e, 4-0), avant de céder sa place sous les applaudissements mérités du Stade Municipal.

Alignés dans un 3-4-3 offensif, les hommes de Philippe Perret ont constamment créé du danger et ont convaincu lors de chaque mi-temps, même s’il est difficile de se faire une opinion solide sur la réelle valeur de la prestation, tant l’opposition était hors-sujet.

Dépassée et résignée, la défense des visiteurs s’est encore fabriqué un autogal, sur une percée de Gudit, et a concédé deux penalties transformés par les locaux. En deux confrontations cet automne, La Sarraz a encaissé treize buts contre Yverdon Sport ! Il n’y a jamais eu autant de trafic sur la route d’Orny…

En l’absence de Chappuis, malade, Maxime Schertenleib a évolué dans l’entrejeu yverdonnois, au côté de Gudit. Il s’agissait de son deuxième match en tant que titulaire. La première fois, c’était sur la pelouse d’Azzurri Lausanne. Il avait alors joué une mi-temps dans l’axe de la défense, l’autre position qu’il est capable de tenir. Le moins que l’on puisse dire est que, contre La Sarraz, le jeune Urbigène aux longues jambes a laissé une excellente impression. «Toute l’équipe a réalisé un bon match, en imprimant du rythme, estimait le demi de 19 ans. On a concrétisé nos actions dès le départ et, cette fois, on a continué à jouer. D’un point de vue personnel, je suis plutôt satisfait. J’ai réussi pas mal de choses et, lorsque j’en ai manquées, mes coéquipiers m’ont encouragé à poursuivre.»

Schötz au tour suivant

Yverdon a mis un terme à sa série de trois matches nuls de la plus belle des manières. En ce qui concerne la qualification pour la Coupe de Suisse, la formation de la Cité thermale aura l’occasion de la valider au second et dernier tour, en mars prochain, en recevant les Lucernois de Schötz.

Yverdon Sport – La Sarraz-Eclépens 7-0 (3-0)

Buts : 1re Moussilou 1-0 ; 6e Deschenaux 2-0 ; 23e Moussilou 3-0 ; 54e Gauthier 4-0 ; 61e Diallo, autogoal 5-0 ; 77e Deschenaux, pen. 6-0 ; 81e Challandes, pen 7-0.

Yverdon : Rodrigues ; De Pierro, Rossé, Dia ; Reis (46e Lauper), Gudit, Schertenleib, Challandes ; Deschenaux, Moussilou (72e Lusuena), Khelifi (46e Gauthier). Entraîneur : Philippe Perret.

La Sarraz : Manière ; Bernard (46e Funcasta), Diallo, De Matos, Sakiri ; Dupuis, Hasanovic, Bozic, Martini ; Rabhi (46e Umkata), Hysenaj (43e Sery). Entraîneur : Jean-Philippe Karlen.

Notes : Stade Municipal, 350 spectateurs. Arbitrage de Matthias Schwaller, qui avertit Sakiri (34e, jeu dur), De Matos (36e, jeu dur) et Rossé (79e, jeu dur).

Enregistrer

Manuel Gremion