Logo

La Cité thermale tient son marché du soir

6 juin 2018 | Edition N°2261

La Ville proposera un nouveau rendez-vous, amené à se pérenniser et à se développer, entre les mois de juillet et de septembre.

«L’idée est que le marché devienne plus accessible pour la jeune génération. Cela se fait déjà à Carouge et à Yvonand depuis l’année dernière. Je suis content que ce projet avance ici aussi.» En septembre 2017, le postulat déposé par le conseiller communal Ruben Ramchurn avait été accepté à l’unanimité. Aujourd’hui, l’Yverdonnois est ravi que la Ville se montre favorable à cette initiative, qui se concrétisera dès le mois prochain.

«Essai avec effet immédiat»

En effet, la Municipalité a décidé de lancer un marché estival  à Yverdon-les-Bains afin de dynamiser le centre-ville en fin d’après-midi. La Cité thermale aura donc droit, entre les mois de juillet et de septembre, à un troisième marché hebdomadaire le jeudi de 16h à 19h sur la promenade Auguste-Fallet.

«C’est un essai avec effet immédiat, mais il ne faut pas voir ça comme de la concurrence. C’est un élément complémentaire à ce qui est déjà proposé, affirme le syndic Jean-Daniel Carrard. L’idée est de tirer un bilan après cette opération ponctuelle pour voir comment ce marché pourrait s’inscrire dans la durée.»

«Ce n’est pas très fair-play»

La commune d’Yvonand organise, depuis l’année dernière, son marché hebdomadaire le jeudi de 16h à 20h, le jour qu’a choisi la Ville d’Yverdon-les-Bains pour lancer son rendez-vous estival.

«Nous avions renoncé au samedi matin parce qu’Yverdon-les-Bains a déjà son marché à ce moment-là. On aurait aimé que l’on fasse pareil pour nous, ce n’est pas très fair-play», déplore Suzanne Remache, déléguée à l’Agenda 21 d’Yvonand.

«Le jeudi a été retenu comme le soir le plus adapté à cette activité, car il s’inscrit parfaitement entre le mardi et le samedi, jours de marchés traditionnels, et permet de compléter judicieusement l’offre de produits du terroir», tient à préciser la Municipalité yverdonnoise dans son rapport de communication destiné au Conseil communal. Sur la base de cette première expérience, des ajustements seront effectués et des animations pourraient être ajoutées à l’avenir.

Gianluca Agosta