Logo

La formule gagnante de la Pétanque yverdonnoise

29 décembre 2014

Pétanque – Les tournois de Noël font le plein au Boulodrome.

De g. à dr.: Alwin Pittet, Alexandre Utz et Denis Freléchoz, les vainqueurs prillérans de samedi, devant les finalistes Cathy Jonin, Antonio Caldavelli et Magali Bressoud. © Michel Duvoisin

De g. à dr.: Alwin Pittet, Alexandre Utz et Denis Freléchoz, les vainqueurs prillérans de samedi, devant les finalistes Cathy Jonin, Antonio Caldavelli et Magali Bressoud.

A peine les célébrations terminées que les terrains de la Pétanque yverdonnoise s’animaient pour les quatre jours des traditionnels tournois de Noël. Alternant doublettes et triplettes, la compétition amicale affichait complet depuis plusieurs semaines, comme à l’accoutumée.

«On a trouvé la formule gagnante », souriait, samedi, le président du club, Olivier Duruz, ravi du succès indiscutable de chaque édition. Sa recette: vingt-quatre équipes par jour, réparties sur douze terrains, et des groupes élargis qui garantissent au moins cinq matches par formation. Le résultat: des joueurs fidèles et une bonne ambiance.

Si certains amoureux des lieux y restent toute la semaine, et ce depuis des années, d’autres découvrent encore ce tournoi. Et pour les trois jeunes joueurs de la région lausannoise Alexandre Utz, Alwin Pittet et Denis Freléchoz, cette découverte s’est passée de la meilleure façon. «Contrairement à des tournois où il arrive de ne jouer que deux matches, ce système de jeu récompense bien la régularité», estimait le dernier cité. L’ancien joueur de l’équipe nationale junior, où évoluent actuellement ses deux coéquipiers, connaissait déjà l’endroit, contrairement à ses partenaires. «Cela permet également d’attirer plus de joueurs non-licenciés», ajoutait Alexandre Utz. Venant de faire tomber «une des meilleures équipes sur le papier» en quarts de finale, le trio de jeunes espoirs continuait ses exploits jusqu’à s’adjuger la victoire du tournoi de samedi.

Les jeunes l’emportent

Les Prillérans ont dominé des habitués du rendez-vous, soit le local Antonio Caldavelli, qui faisait équipe avec les Nord-Vaudoises Cathy Jonin et Magali Bressoud. «Nous connaissons tous bien l’endroit, mais c’est la première fois qu’on joue les trois ensemble», expliquaient les deux femmes, qui s’étaient déjà alignées vendredi, en doublette, alors qu’Antonio Caldavelli rejouait, lui, hier. Si le système de jeu semblait plaire, la triplette saluait surtout «la très bonne ambiance et l’accueil» qui les poussent à revenir chaque année.

La fidélité avait été récompensée vendredi, quand la paire mitigée formée de Hichem Said et Vierino Lauria, deux grands connaisseurs des compétitions yverdonnoises, s’est imposée à la suite d’une finale de haut niveau.

Jonas Schneider