Logo

La Grand’Borne rouvre ses portes

7 juin 2016 | Edition N°1758

L’Auberson – Le vénérable hôtel va devenir, dès cet automne, un centre de vacances pour personnes âgées et handicapées. Le projet est mené par la Fondation Primeroche.

Fermé depuis août de l’année dernière, l’Hôtel-Café-Restaurant de la Grand’Borne, à L’Auberson, va rouvrir ses portes cet automne. La Fondation Primeroche a annoncé, hier, la création d’un centre de vacances «à la montagne» voué à l’accueil de résidents d’EMS et d’institutions pour handicapés, confirmant une récente information du Journal de Sainte-Croix.

Le concept est inédit dans le canton. «Il y a cinq ans, nous avons déjà joué un rôle de précurseurs avec l’ouverture de la Halte-Relais Primeroche de Prilly, une structure alternative à l’hébergement dans le domaine de la psychiatrie de l’âge avancé, et nous sommes très contents de proposer bientôt une nouvelle prestation médico-sociale inédite dans le canton, si ce n’est en Suisse» se réjouit Etienne Lasserre, président de la fondation, installée à Prilly.

Avec ce projet, qui permettra de combler un manque, la Fondation Primeroche a d’abord souhaité faire bénéficier ses propres résidents d’une destination de vacances attractive et sûre, même si plusieurs autres institutions médico-sociales ont déjà fait part de leur intérêt pour un séjour à la Grand’Borne.

«Comme nous, les résidents apprécient de prendre des vacances. Mais il est de plus en plus difficile de trouver un lieu offrant tout le confort et toute la sécurité voulue, notamment pour les personnes à mobilité réduite ou souffrant de troubles cognitifs», explique le responsable du site, Marc Beguelin. Rénové en 2007, l’hôtel est en excellent état et dispose déjà d’un ascenseur et de plusieurs chambres destinées aux personnes à mobilité réduite. Les travaux à accomplir pour son adaptation à une clientèle médico-sociale sont ainsi relativement modestes et pourront être réalisés pendant l’été, en quatre mois à peine (salle de bains thérapeutique, nouvelle cuisine, décoration). Le projet bénéfice également du soutien des autorités locales, qui vont procéder à divers aménagements extérieurs pour permettre sa bonne exploitation, notamment un chemin de promenade partant de la Grand’Borne et accessible aux fauteuils roulants.

Le centre de vacances pourra accueillir jusqu’à douze personnes âgées ou handicapées et dix accompagnants pour des séjours d’une semaine, du lundi au vendredi. Les quatorze chambres de l’hôtel seront ainsi à disposition des touristes ou voyageurs dès le vendredi soir, voire éventuellement aussi la semaine, si aucune institution médico-sociale n’est présente. Le café-restaurant sera, pour sa part, ouvert en permanence au public et rouvrira officiellement ses portes le 2 juillet déjà, les travaux en cours ne concernant que la partie hôtelière.

Trois journées de portes ouvertes seront organisées du jeudi 30 juin au samedi 2 juillet.

Com./Réd.