Logo

La halte CFF d’Y-Parc est sur les rails

2 novembre 2018 | Edition N°2366

Yverdon-les-Bains – La présidente du Conseil d’Etat, Nuria Gorrite, a annoncé mercredi que Berne avait adopté le projet de création de la gare.

Les trains s’arrêteront au Parc scientifique et technologique d’Yverdon-les-Bains. Nuria Gorrite, cheffe du Département des infrastructures et des ressources humaines et présidente du Conseil d’Etat vaudois, a annoncé, mercredi soir lors de son intervention dans le cadre la Conférence d’agglomération, que le projet de création d’une halte CFF à Y-Parc avait été adopté par la Confédération et qu’il était inclus dans le message que le Conseil fédéral soumettra aux Chambres le printemps prochain.

Cette annonce exclusive a été saluée par une salve d’applaudissements d’un auditoire composé principalement de représentants des autorités locales et des députés de la région. Ce projet avait d’ailleurs fait l’objet d’une interpellation au Grand Conseil déposée par les députés et municipaux yverdonnois Jean-Daniel Carrard et Pierre Dessemontet. La nouvelle a également réjoui l’un des intervenants du jour, Mario Di Pietrantonio, patron de DP Construction SA et propriétaire d’une parcelle de 20 000 m2, sur laquelle la halte est projetée et où un important bâtiment devrait être construit.

A cette bonne nouvelle, Nuria Gorrite en a ajouté une autre. Le Conseil d’Etat a en effet prévu d’affecter un crédit pour soutenir les communes dans l’aménagement d’interfaces de transfert et des P+R.

____________________________________________________________________________

90% de pendulaires

La présidente du Gouvernement a mis le doigt sur l’énorme défi qui attend les autorités en matière de mobilité. En effet, de 30% des actifs pendulaires en 1970, on est passé à 75% en 2015. Ce chiffre devrait encore progresser à plus de 90% en 2050. La mobilité douce et les transports publics doivent donc être développés.

Isidore Raposo