Logo

La laiterie est devenue un lieu de vie

17 octobre 2018 | Edition N°2354

Vaulion – L’ouverture d’un magasin et d’une agence postale dans les locaux de la fromagerie ravit les habitants. Le village retrouve un peu de son âme et ne perd pas tous les services du Géant jaune.

«Le magasin est bien achalandé. On y retrouve la convivialité et on rencontre des personnes que l’on ne voyait plus depuis la disparition du magasin du village.» Les habitants semblent unanimes, à Vaulion: tous sont satisfaits de pouvoir refaire leurs courses dans la localité grâce à l’épicerie qui a pris place dans la fromagerie tenue par la famille Bovay. Celle-ci accueille également une agence postale.

Cette ouverture s’inscrit dans le cadre d’un projet plus vaste. En effet, pour faire face aux exigences de l’Interprofession du Gruyère, la Société coopérative de la Dent de Vaulion, propriétaire des lieux, devait impérativement agrandir ses caves. «Notre magasin était exigu, la disparition de l’épicerie du village avait créé un manque et le bruit courait depuis longtemps que La Poste voulait abandonner Vaulion, souligne Philippe Bally, membre du comité de la laiterie. Nous avons présenté un projet à nos membres, rencontré les responsables de La Poste et cherché le financement.» Au final, les caves de la laiterie ont été agrandies, le système de chauffage changé, un local de séchage à tablars a été construit et un magasin créé en prolongement des locaux de la laiterie. L’ensemble a représenté un investissement de 1, 5 million de francs.

Le commerce, ouvert sept jours sur sept, représente une surface lumineuse de 100 m2. Outre des produits laitiers, on y trouve des articles du commerce d’alimentation générale, des produits du terroir et de première nécessité. De plus, l’équipe de la famille Bovay vend des mets de boulangerie, des billets de la Loterie Romande et assure le service minimal pour le compte de La Poste.

La coopérative, qui compte 17 membres,  produit 300 tonnes de gruyère par année. Au printemps et à l’automne, 6000 à 7000 litres de lait sont coulés chaque jour à Vaulion. L’été, ce chiffre monte à 12 000, avec la présence des vaches sur les alpages de la commune. «Maintenant nous sommes bien équipés pour faire face à notre production annuelle de gruyère, relève le fromager Martial Bovay. Et pour le magasin les gens jouent bien le jeu!» 

Pierre Blanchard