Logo
La loco de la liberté a retrouvé ses rails
Vallorbe, 10 octobre 2020. Train à vapeur. © Michel Duperrex

La loco de la liberté a retrouvé ses rails

13 octobre 2020 | Edition N°2806

REPORTAGE L’association 141.R.568 avait la pression.Elle devait tester sa vieille dame samedi. La Région a suivi les préparatifs du train, la veille du départ, et son retour au bercail.

Elle l’a fait! La locomotive à vapeur de 1946 a tenu le choc. La “vieille dame” a tiré tout un train d’une dizaine de wagons de Croy à Vallorbe sans problème. Une épreuve que les passionnés du rail redoutaient.

La veille du départ, une dizaine de membre de l’association vallorbière 141.R.568 s’est occupée de la locomotive à vapeur. Elle a été huilée et contrôlée sous toutes les coutures avant d’être mise sous pression. Durant un après-midi et une nuit, elle s’est gentiment réveillée pour être prête à prendre la route. Ou plutôt les rails. Samedi matin, elle a été tractée jusqu’à Bussigny, où une équipe de mécaniciens de l’association locale l’ont examinée. Ils avaient deux missions: roder la machine qui venait de subir une réparation de bielle et découvrir d’où venait un autre petit problème. En effet, lors d’un dernier test, les bénévoles ont remarqué qu’il y avait un petit peu de jeu entre des pièces. La question qui restait ouverte était: où était la source du problème.

Deux experts ont imaginé une batterie d’épreuves à faire subir au monstre de fer. Après une journée de travail, ils ont trouvé le souci. Mais impossible de le corriger sur place. Par sécurité, les deux spécialistes ont préconisé de remonter la locomotive sans qu’elle ne tracte, pour ne pas l’abimer davantage. Mais, à Croy, Pierre Schneider en a décidé autrement. Il a repris la main et permis à la “vieille dame” de tirer une dizaine de wagons jusqu’à la gare de Vallorbe.

A l’arrivée, tout l’équipage a accouru à l’avant du train pour voir si la locomotive avait tenu le coup. Résultat des courses: mission accomplie! La bête devra subir une petite réparation mineure mais elle pourra retrouver les voies suisses dès le mois de mai 2021. Pour l’instant, elle se repose à Vallorbe, le temps de se refaire une petite santé. Et l’occasion pour les passionnés du monde ferroviaire de décompresser un peu.

Découvrez notre reportage complet dans notre édition du mardi 13 octobre 2020.

Christelle Maillard