Logo

La série de feux est «vraisemblablement d’origine criminelle» 

7 janvier 2020 | Edition N°2656

Concise – Alors que l’enquête suit son cours, la police pense que les incendies qui ont marqué le village ces dernières semaines seraient intentionnels. Les gens s’inquiètent.

L’air au port de Concise, quoique vivifiant, avait quelques relents de brûlé, hier. Vestiges d’une nuit mouvementée, les bateaux en hivernage étaient rassemblés au même endroit et entourés d’un ruban de la police rouge et blanc. Là gisaient les carcasses carbonisées des huit embarcations qui ont été en proie aux flammes dans la nuit de mercredi à jeudi dernier.

Si le matériel et les coques ont été partiellement réduits en cendres, les craintes des villageois, elles, ont pris leur envol depuis ce dernier incident. En cause: une succession d’incendies.

Tout a commencé par un incendie – non intentionnel – le 6 octobre. Quelques semaines plus tard, un feu de chaudière se déclarait dans un logement. Fin novembre, une maison au centre de Concise s’est embrasée vers 2h du matin. Puis, ce sont deux voitures stationnées à proximité qui ont pris feu au milieu de la nuit. Par la suite, cinq autres véhicules dans un parking ont pris feu. Enfin, huit bateaux étaient en proie aux flammes jeudi dernier.

Une hypothèse privilégiée

Les évènements s’enchaînent et les explications données ne convainquent pas toujours. «C’est quand même bizarre l’histoire de la chaudière. Apparemment, elle venait d’être changée», relève Jimmy Dyens, qui tient Le Délicroque avec sa femme. Grâce à son snack, il peut prendre le pouls d’une partie de la population. «Les gens sont inquiets, souligne-t-il. Hier, je me suis réveillé deux fois et la première chose que j’ai faite, c’est regarder par la fenêtre pour voir s’il n’y avait pas de flammes.» Il a remarqué que les feux ont presque toujours eu lieu entre 2h et 3h du matin et au milieu de la semaine.

D’autres préfèrent relativiser. «Il y a plein de rumeurs qui courent mais concrètement, on ne sait pas ce qu’il s’est passé.» Et une commerçante de préciser: «Heureusement, les incendies n’ont pas fait de blessé.» Quant à la Commune, elle «est consciente et partage les inquiétudes de la population suscitées par les incendies».

La gendarmerie poursuit son enquête avec la police de sûreté. «Il semble y avoir trois séries: celle des bateaux, celle du parking et celle des bâtiments. Nous n’avons rien de scientifiquement établi mais il paraît vraisemblable qu’il s’agit d’actes d’origine criminelle, lâche Alexandre Bisenz, porte-parole. Pour l’heure, nous n’avons pas pu établir de liens entre les incidents.»

Christelle Maillard